Diables Rouges

Thomas Meunier : "Chez les Diables Rouges, on manque d’une certaine forme d’arrogance"

27 janv. 2022 à 10:00Temps de lecture2 min
Par Jérôme Helguers avec Pierre Deprez

Avec un peu plus de recul et à froid, Thomas Meunier revient sur les deux dernières désillusions des Diables Rouges : l’élimination en 1/4 de finale de l’Euro contre l’Italie et la cuisante défaite contre la France en Nations League. Pour Meunier, la Belgique manque d’une certaine forme d’arrogance.

Six mois après l’élimination en 1/4 de finale de l’Euro contre l’Italie, on a profité d’une interview avec Thomas Meunier pour lui demander, à froid et avec du recul, quelles étaient les raisons de cet échec. "L’Italie était meilleure que nous", répond Thomas Meunier du tac au tac. "Et nous, nous n’avons pas été à notre niveau. C’est simple, on n’a pas joué le jeu qu’on devait jouer et l’Italie a, elle, été exemplaire. Ils nous ont mis à mal assez facilement. C’était un peu un match passif et amorphe de notre part. On n’a pas presté comme on aurait dû le faire. Ce n’est que regrets d’avoir perdu contre l’Italie. On aurait réellement pu faire la différence. L’Italie a joué son rôle. Ils ont joué avec envie, passion, motivation et surtout avec un certain respect tactique et un respect de leurs valeurs. L’Italie n’est plus à présenter. Que ce soit l’ancienne génération ou la nouvelle, la mentalité reste la même. On le voit sur le terrain. Ce sont des mecs qui donnent tout. Nous, c’est ce qui nous a fait défaut. Pour moi on n’a pas été à 100%", analyse le défenseur du Borussia Dortmund.

L’autre déconvenue c’est cette défaite face à la France en Nations League. Alors que les Diables Rouges menaient 2-0 à la pause, ils ont complètement déjoué en deuxième partie de match pour s’incliner finalement 3-2. Blessé, Thomas Meunier n’avait pas participé à la rencontre, mais il a un certain point de vue par rapport à ce revers. "Je pense que la France était supérieure pendant la plupart du match. On a eu deux ou trois occasions, on a mis deux buts magnifiques. Puis, ce qui nous fait défaut c’est cette prestance, cette arrogance et ce charisme qui fait que l’adversaire doit continuer à nous craindre et ne pas se dire : 'maintenant on peut reprendre le dessus'. Normalement, quand c’est 0-2, une équipe du niveau de la Belgique, tu ne laisses pas une fenêtre de tir à une équipe comme la France. Et c’est ce qu’on a fait. Je n’étais pas sur place non plus. Mais ce que je peux dire c’est ce que j’ai analysé à la télévision. Je ne sais pas quels étaient les points tactiques, ni les paroles du coach et du groupe à la mi-temps".

Parfois, on doit être aussi un peu plus arrogants, un peu plus fous. Ça nous ferait du bien de ne pas toujours être trop lissés

"En Belgique, quand on regarde l’équipe de France, on parle souvent de l’arrogance française. Mais je pense que c’est un élément qui doit être important. Je ne vois pas ça comme de l’arrogance, mais plus comme de la confiance. Certes, un poil exagéré mais c’est aussi ce qui leur permet de se dire : 'c’est qui ces mecs-là premiers mondiaux, rien à faire on va quand même se les faire'. C’est un peu ça l’insouciance française, additionnée à leur confiance en soi, parce que ce sont des joueurs qui prestent dans des clubs qui sont les meilleurs clubs au monde et qui prestent très très bien. Parfois, on doit être aussi un peu plus comme ça. Pas irrespectueux, mais un peu plus arrogants, un peu plus fous. Je crois que ça nous ferait du bien de ne pas toujours être trop lissés, trop léchés. On a tendance parfois à se sous-estimer je trouve", conclut Thomas Meunier.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous