RTBFPasser au contenu
Rechercher

Diables Rouges

Thomas Meunier sur les Diables rouges : "On était favori dans les précédents tournois, on est redevenu outsider"

Loading...

Thomas Meunier figure dans la liste de Roberto Martinez pour les quatre rencontres de Ligue des Nations en juin prochain. Pas fan de la compétition, elle sera une bonne occasion pour lui de retrouver du temps de jeu. Le joueur de Dortmund nous a accordé un entretien cette semaine, dans lequel il se montre plutôt confiant pour les Diables rouges, tant pour les rendez-vous à venir, que pour la génération à venir.

"On est redevenu outsiders"

© Tous droits réservés

Nombreux affirment que la Coupe du Monde au Qatar est la dernière chance de briller pour l'équipe nationale belge dans les années qui arrivent. Ce n'est pas l'avis de Thomas, qui refuse d'ailleurs de se mettre la pression à l'approche de celle-ci : "On était souvent annoncé comme favori dans les tournois précédents. Mais maintenant on est redevenu outsider avec les nouvelles générations italienne, anglaise, française… Tout en gardant une équipe de très bonne qualité. Et je ne pense pas qu’il y ait la moindre pression. On n’a jamais entamé un tournoi avec l’idée d’aller jusqu’en quart de finale et de s’en contenter. Non. On se donne toujours à fond."

Le joueur est plutôt confiant: "On ne peut pas gagner tous les matches, bien sûr, mais même si on a l’impression que notre chance est bientôt passée, on ne baisse pas les bras. Il y aura une possibilité au Qatar de montrer que la nouvelle génération et l’ancienne peuvent s’allier et former quelque chose de très qualitatif. Je suis persuadé qu’en novembre et en décembre on pourra assister à quelque chose de qualité et je croise les doigts pour que ça se passe bien !"

"J'espère que la future génération fera encore mieux"

© Tous droits réservés

Elle aura vécu de belles choses cette génération dorée… "Oui on aura vécu quelque chose. Il y avait une longue disette depuis les dernières participations à la Coupe du monde avant cette génération dorée. Il était important que le football belge se développe et puisse aussi servir d’exemple à l’international. C’est ce qui s’est passé. Je pense que le bilan, dans sa globalité, est assez positif mais on en veut toujours plus plus plus. Nous aussi, pas seulement les supporters. Je crois qu’on aura écrit l’histoire avec cette troisième place à la Coupe du monde en Russie mais cette histoire n’est pas finie. On espère pouvoir la peaufiner encore et en passant le relais à la nouvelle génération qui, je l’espère, fera mieux dans le futur."

Au Qatar, les Diables vont-ils faire mieux que cette magnifique troisième place acquise en Russie?  "C’est possible. On a sorti le Brésil, qui était favori, le champion asiatique (ndlr le Japon). Il y a toujours de la place, ça ne dépendra que de nous, on a notre destin entre nos mains. Il ne faut même pas se poser la question de savoir si on joue l’Azerbaïdjan, l’Espagne ou le Mozambique, ça n’a aucune importance. Il faut juste jouer notre football quand on est sur le terrain, faire un maximum, faire ce qu’on peut et surtout ne rien regretter, ça ce serait le pire."

Belgique - Angleterre : 14 juillet 2018 (2-0)

Russie 2018 - Petite Finale

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous