Regions Hainaut

Tibi, déjà présent pour la propreté à Charleroi, va étendre son action en périphérie

Tibi, déjà présent pour la propreté à Charleroi, va étendre son action en périphérie

© Tibi

10 nov. 2020 à 13:01 - mise à jour 10 nov. 2020 à 13:01Temps de lecture1 min
Par Cédric Loriaux, Daniel Barbieux

A Charleroi, cela fait plus de deux ans que la propreté des rues du centre-ville a été confiée à Tibi, l’Intercommunale de traitement des déchets de la région. Beaucoup de Carolos ont vu la différence et constaté un intra-muros plus propre.

Du coup, la ville de Charleroi a décidé de confier aussi à Tibi la gestion de la propreté publique sur tout son territoire. Tibi va donc maintenant s’attaquer au Sud et à l’Ouest de la ville avant de prendre en charge le Nord et l’Est dans quelques mois.

Les balayeuses de Tibi sont prêtes et le personnel aussi. Thierry Wauters et ses collègues vont désormais arpenter les rues des districts Sud et Ouest de Charleroi : "Que ce soient des feuilles, des papiers, des canettes, des mégots de cigarettes, la rue doit être propre. Absolument. Il faut que les gens voient que l’on est passé. Que les gens voient que l’on fait un boulot dur et qu’ils respectent ça. Nous avons quand même beaucoup de personnes qui nous respectent. Comme il y en a aussi qui sont plus sales. Mais ça, ça dépend des coins."

Améliorer la propreté dans une ville comme Charleroi, c’est un fameux défi. Tibi s’est donné les moyens pour y parvenir. Philippe Teller, le directeur général de l’intercommunale confirme : "Il faut mettre les moyens humains, il faut mettre les moyens en termes d’équipements. En termes de protection individuelle des travailleurs également. Voire un encadrement, un support des hommes sur le terrain pour assurer le travail à réaliser."

Ces deux districts, Sud et Ouest, représentent sept anciennes communes de Charleroi soit 40% du territoire de la ville. Mahmut Dogru (PS), l’échevin carolo de la propreté publique, est conscient de la tâche à accomplir : "Couillet, Mont-sur-Marchienne, Marcinelle, Marchienne, Goutroux, Monceau-sur-Sambre et Roux. Ce sont deux districts qui comptent environ 40.000 habitants chacun. Ce n’est pas un petit morceau."

En janvier prochain, Tibi étendra son action au Nord, vers Gosselies et Jumet, pour terminer, en juillet 2021, avec l’Est de la ville du côté de Gilly.

Articles recommandés pour vous