High tech

Tidal, le service de streaming de Jay-Z, pourrait être racheté par le patron de Twitter

© Tidal

25 déc. 2020 à 16:30Temps de lecture1 min
Par Anthony Mirelli

Jack Dorsey n’est pas seulement le co-fondateur de Twitter. Il est aussi le co-fondateur de Square, une société de paiement électronique très populaire aux États-Unis. Et c’est via cette seconde entreprise qu’il envisage de racheter la plateforme de streaming musicale Tidal. 

Souvenez-vous du lancement de Tidal. C’était le 30 mars 2015, et l’entreprise avait fait parler d’elle, car sur scène, s’étaient réunis Jay-Z, mais également Madonna, Kanye West, Daft Punk, Beyoncé, Nicki Minaj, Arcade Fire ou encore Alicia Keys pour célébrer Tidal en grande pompe. 

Cinq ans plus tard, Tidal existe toujours, mais reste à la traîne derrière des concurrents tels que Spotify, Apple Music, Amazon Music et Deezer. Mais cela n’empêche pas Jack Dorsey de s’y intéresser. Le PDG a en effet rencontré le rappeur Jay-Z à plusieurs reprises.

Selon Bloomberg, “Dorsey a discuté d'un accord potentiel avec Jay-Z, le rappeur et magnat de la musique qui a acquis Tidal pour 56 millions de dollars début 2015, a déclaré la personne, qui a demandé à ne pas être identifiée, car les discussions étaient privées. Les négociations peuvent ne pas aboutir à une transaction.”

Toujours selon Bloomberg, “Dorsey, quant à lui, a l'ambition de faire de Square une entreprise beaucoup plus large composée de services complémentaires et autonomes. Les deux produits principaux de Square, Square Seller et Cash App, fonctionnent déjà quelque peu séparément au sein de Square Inc., chacun avec son propre "chef de file" au sein de l'équipe de direction. On pense que Dorsey, qui a passé plus de quatre ans au conseil d’administration de Walt Disney Co., imagine que Square possédera de la même manière une collection d’entreprises sous un même toit.

Évidemment, ni Dorsey ni Jay-Z n’ont répondu à ces rumeurs et il se pourrait que les deux hommes s’entendent bien et aient simplement décidé de passer du temps ensemble dans les Hamptons. D’autant qu’il est très difficile de gagner de l’argent avec un service de streaming musical. Malgré son succès, Spotify continue de perdre de l’argent, et du côté d’Apple, on avoue que les bénéfices sont très rares dans le secteur.

Sur le même sujet

Le service de streaming Quibi ferme ses portes moins d’un an après sa création

High tech

Musique et jeux vidéo : petit tour d’horizon des services de streaming disponibles en Belgique

High tech

Articles recommandés pour vous