Diables Rouges

Timothy Castagne : "On a essayé de jouer de manière différente, ça a créé de bonnes choses"

Timothy Castagne, titulaire face aux Pays-Bas, a joué une mi-temps sur chaque flanc. Au-delà de la défaite et de la non-qualification pour le Final Four, le latéral de Leicester point des enseignements positifs. Il souligne notamment la progression par rapport au premier affrontement contre les Oranje. Côté négatif, il regrette le manque d’efficacité des Diables à Amsterdam.

"On a essayé des choses, on a tenté d’être plus agressifs. Tactiquement, on a essayé de jouer de manière un peu différente. On a essayé de jouer avec un losange au milieu et avec les backs plus haut. Ça a créé de bonnes choses. On doit continuer à travailler et peaufiner ça avant la coupe du monde. L’objectif était d’utiliser les diagonales de Toby (Alderweireld). Il a moins réussi à me trouver en deuxième période. La seule fois qu’il l’a fait je me suis retrouvé devant le gardien", explique Castagne aux micros de Pierre Deprez et Eby Brouzakis.

Cette frappe trop croisée de Tim, n’est qu’une des opportunités manquées par les Diables. "Malheureusement on n’a pas terminé ces occasions. Il nous a manqué la dernière passe, la dernière frappe. Et ce n’était pas facile parce qu’ils restent à cinq derrière, avec un "6" qui collait aux fesses de Kevin (De Bruyne). On a quand même créé des occasions. D’habitude on est beaucoup plus efficace. Un peu pêché à ce niveau-là".

Les Belges ont mené aux points avant d’encaisser un KO technique sur phase arrêtée. "On prend un but sur un corner un facile. Si on arrive à marquer fin de première ou début de deuxième c’est un match complètement différent. On doit prendre ça positivement et regarder la différence par rapport au premier match contre les Pays-Bas (défaite 1-4, ndlr). On avait eu beaucoup de mal avec leurs quatre joueurs offensifs. On les a mieux bloqués, ils ont eu moins d’occasions. C’est déjà un bon point".

Comme face aux Gallois, Zeno Debast est impliqué sur le but adverse. Il a été piégé par Vrigil Van Dijk. Pour Castagne, les torts sont partagés et il ne faut surtout pas accabler le défenseur d’Anderlecht. "Il y a un manque de communication entre les deux défenseurs et le gardien. Ce n’est pas vraiment pour lui. Ce sont ses deux premiers matches et c’est difficile de jouer les Pays-Bas avec un enjeu comme ça. Il faut garder le positif et il a quand même bien joué avec la balle et été agressif. A son âge, on ne peut pas l’allumer pour un but comme ça".

Castagne s’est aussi voulu rassurant au sujet d’Eden Hazard. "Ce n’était pas facile. Il avait toujours un homme dans le dos (Timber). On a vu des bonnes choses. Il revient d’une période où il n’a pas beaucoup joué et ce n’est pas facile de retrouver tout de suite son niveau. Il était bien à l’entraînement. J’ai vu des bonnes choses. Il faut voir ce qui va se passer jusqu’à la Coupe du Monde".

Les Belges ne verront pas le Final Four de la Ligue des Nations. Mais ce n’est pas sur ce match que la qualification s’est jouée. "C’est le premier match contre les Pays-Bas qui nous a tués. Après ça on a couru derrière les Pays-Bas".

Ces deux revers face au voisin néerlandais ne sont pas de nature à entamer la confiance du groupe. "La coupe du monde, c’est complètement différent. Il suffit que tu fasses un ou deux bons matchs et tu es parti. L’inverse peut aussi se produire. Il faut que la sauce prenne. On n’aura rien à perdre".


 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous