RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Luxembourg

Tintigny : une zone préservée des ondes à Poncelle

Kristien Pottie dispose d'un appareil qui détecte la pollution électromagnétique

Maux de tête, tachycardie, problèmes de sommeil, de concentration, troubles digestifs, acouphènes, … La liste des symptômes est longue. Certaines personnes supportent mal les ondes émises par les antennes GSM, le wifi, le Bluetooth, etc. Ces personnes sont ce qu’on appelle des " électrohypersensibles ". L’hypersensibilité aux ondes, une maladie qui n’est pas encore reconnue mais dont se plaignent de plus en plus de personnes. C’est le cas de Kristien Pottie. Elle est bruxelloise et ses symptômes sont devenus insupportables en mai 2020, elle a, dès lors, décidé de fuir la ville, direction la campagne. Elle a trouvé refuge à Poncelle, dans la commune de Tintigny. Kristien a rejoint un habitat groupé qui est encore à l’abri des ondes et là, elle se sent mieux. " Ici, ce n'est pas une zone blanche mais il y a beaucoup moins d’ondes… A Bruxelles, c’était devenu complètement invivable pour moi, ici, je me sens bien, je peux récupérer ", confie Kristien.

Restait alors à convaincre la commune de Tintigny de préserver l’endroit. " Pour l’instant il n’y a pas beaucoup d’ondes dans ce lieu mais est-ce que cela va durer ? J’ai contacté le bourgmestre et il est venu jusqu’ici pour nous voir. Je voulais avoir l’assurance qu’il n’y ait pas de nouvelles antennes à l’avenir, et que la puissance des antennes n’augmente pas. Le bourgmestre m’a répondu qu’il allait essayer de faire quelque chose ", raconte Kristien.

Et effectivement peu après, une décision a été prise au conseil communal de Tintigny : " On a décidé au collège et puis, au conseil communal à l’unanimité, de veiller à préserver cette zone des ondes éventuelles. Donc, on sera attentif, à l’avenir, à éviter qu’il n’y ait à proximité, des nouvelles antennes, etc.

On ne peut pas mettre les gens à la poubelle quand ils ne sont pas conformes au modèle habituel. Tout le monde est sur sa tablette, son GSM, mais d’autres souffrent, nous, en tant que mandataires responsables, nous sommes là pour trouver des solutions aux problèmes, c’est ce que nous avons fait ", explique le député-bourgmestre de Tintigny, Benoît Piedboeuf.

A noter que ce genre d’initiative communale reste encore rare.

Articles recommandés pour vous