Vuelta - Cyclisme

Toujours pas de victoire pour Tim Merlier à la Vuelta : "Je n’avais pas les jambes"

13e étape : Ronda > Montilla : Victoire de Mads Pedersen au sprint

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Tim Merlier n’a pas sprinté pour la victoire vendredi lors de la 13e étape du Tour d’Espagne. "Je n’avais plus rien dans les jambes", a déclaré le coureur de l’Alpecin-Deceuninck.

Le champion de Belgique n’a toujours pas réussi à s’imposer dans les sprints de cette Vuelta. Aux Pays-Bas, il a dû se contenter de la 6e et de la 3e place. Mercredi, il a de nouveau terminé à la 3e place à Cabo de Gata. Après cette place d’honneur, Merlier n’a pas voulu parler avec la presse. Vendredi, il l’a fait, après avoir jeté sa canette à terre en signe de frustration. "Je n’avais pas les jambes", a-t-il avoué.

L’équipe du sprinter a fait le travail nécessaire pour l’amener sur le final, mais Merlier a lâché dans le dernier virage et fini 62e à 31 secondes du vainqueur Mads Pedersen. "Je ne me sentais pas bien en début d’étape, j’ai eu du mal avec la chaleur. Sur la fin, j’ai retrouvé des meilleures sensations et un peu de fraîcheur, mais cela n’a pas suffi, j’avais déjà perdu trop d’énergie."

"J’ai senti sur la partie la plus raide de ce virage que je ne pouvais plus accélérer. Ce n’est pas facile à encaisser pour le mental. Est-ce que j’aurais encore une chance sur ce Tour d’Espagne ? Mardi peut-être, mais l’arrivée est encore plus technique que celle d’aujourd’hui. Sinon je garde encore espoir pour l’arrivée à Madrid."

Sur le même sujet

Le physio de Roglic s’en prend à Jumbo-Visma : "Ils travaillent pour le bénéfice de l’équipe, pas pour l’athlète"

Cyclisme

L’analyse de Rodrigo Beenkens : "Evenepoel devra répondre positivement à ces trois énigmes pour gagner la Vuelta"

Vuelta - Cyclisme

Articles recommandés pour vous