Tour de France

Tour de France 2022 : Magnus Cort Nielsen, l’échappée belle

© © Tous droits réservés

C’est la moustache la plus célèbre du peloton. Toujours présent dans les échappées depuis le départ du Tour de France, Magnus Cort Nielsen est à chaque fois l’un des animateurs du jour. Il était encore aux avant-postes lors de la 5ème étape dantesque qui reliait Lille à Arenberg Porte du Hainaut.

Avec un grand départ au Danemark pour la première fois de l’histoire, on pouvait s’attendre à ce que les coureurs locaux se mettent en évidence. Lors des trois étapes inaugurales mais surtout lors des deux étapes en ligne, Cort Nielsen a flairé le bon coup en prenant chaque jour depuis le début du Tour la bonne échappée. En plus du bain de foule et de pouvoir profiter de la ferveur de ses supporters venus en masse le long des routes, il a vu ses efforts récompensés. Le coureur de l’équipe EF Education-EasyPost n’a laissé filer qu’un seul petit point dans la course au maillot à pois qu’il endosse depuis le soir de la deuxième étape. Il est d’ailleurs passé en tête d’un col ou d’une côte comptant pour le classement de la montagne neuf fois de suite. Ce qui lui permet de battre le record du genre détenu depuis 1958 par l’Espagnol Federico Bahamontes. Le seul point qui lui a échappé, c’est celui que Wout Van Aert a pris au sommet de la côte du Cap Blanc Nez. Ce panache a valu à Cort Nielsen le titre honorifique de super combatif à l’issue de triptyque danois.

 

Loading...

Près de 75% du temps passé devant

De Copenhague jusqu’à l’arrivée à Arenberg, les coureurs ont parcouru 726,2 kms. Magnus Cort Nielsen a été en tête de la course lors de 534 kms soit 73,5%. De quoi donner de la visibilité aux sponsors et montrer le maillot d’une équipe qui, comme les autres, doit se contenter des miettes laissées par Jumbo-Visma et Quick-Step Alpha Vinyl. De quoi aussi lui donner des idées et pourquoi pas continuer de viser les échappées afin d’aller chercher le titre de super combatif du Tour. Une récompense qui ne serait pas une première pour lui puisqu’il avait déjà remporté ce titre honorifique l’an passé au Tour d’Espagne. Magnus Cort Nielsen est un peu le Thomas De Gendt danois. La barbe a juste fait place à la moustache.

Articles recommandés pour vous