Cyclisme

Tour de France : comment arriver à Binche et où se placer pour bien voir les coureurs ?

Binche : quand le Gille local s'apprête à accueillir les coureurs du Tour de France

"La ville écarte ses remparts pour accueillir tout le monde", sourit Laurent Devin, le bourgmestre de Binche. Habitués à voir la foule envahir les pavés de leur cité pendant trois jours pour le carnaval, les Binchois et Binchoises vont cette fois devoir composer avec plus de 70 000 personnes réunies en… une demi-journée.

Le mot d'ordre est donc très simple : mieux vaut laisser la voiture au parking. Chez soi ou, pourquoi pas, dans une gare avant de prendre le train.

La SNCB a prévu d'augmenter le nombre de trains vers et depuis Binche le 7 juillet. Le train IC11 qui relie chaque heure Binche à Turnhout via Bruxelles sera renforcé par un train P vers et depuis Schaerbeek, ainsi qu'un train L (vers Braine le Comte). "Pour nos amis néerlandophones par exemple, il n'y aura aucun souci pour arriver chez nous", se réjouit Frédéric Tilmant, l'Echevin des Sports. "La ville de Binche mettra à disposition du personnel pour fluidifier les flux de voyageurs vers le centre-ville". De son côtél'Office du Tourisme accueillera les visiteurs en français, néerlandais et anglais.

Le centre-ville sera évidemment interdit à la circulation, les rues autour de la Grand Place étant même fermées à partir du mercredi 6 juillet à 17h30.

>> Toutes les infos mobilité de la ville de Binche <<

"Le périmètre sera fermé et accessible uniquement à pied. Parfois, ce sera un peu loin, c'est vrai", concède Frédéric Tilmant. "Certains devront marcher deux ou trois kilomètres, mais il ne faut pas oublier non plus les transports en commun. Des bus de remplacement seront mis en place, avec un arrêt prévu par exemple à 150m du départ fictif, à l'intersection de la N90 et de l'avenue Marie-José".

Vous cherchez une alternative à la marche, aux transports en commun, à la voiture? Pensez vélo! C'est particulièrement indiqué, en plein Tour de France! La cité du Gille tient à s'inscrire dans la dynamique "Wallonie cyclable" et propose de nombreuses adaptations du réseau routier et des itinéraires de plus en plus nombreux pour les adeptes des deux-roues.

A noter que des petits parkings pouvant accueillir quelques mobilhomes sont aussi prévus aux entrées de la ville, près des ronds-points Unesco et Epinois (où se dresse actuellement une Tour Eiffel du plus bel effet, confectionnée par les ouvriers communaux!).

Où et quand voir les coureurs ?

Une fois en ville, l'autre défi du jour consistera ensuite à profiter du spectacle et donc à bien voir les coureurs. Quelques petits conseils locaux sont toujours bienvenus.

Le village départ se construira sur la Grand Place, mais n'est accessible que sur invitations et accréditations. Le paddock des équipes, lui, sera situé sur l'avenue Charles Deliège. Les bus des différentes formations viendront y déposer des coureurs sans doute un peu soulagés d'en avoir terminé avec l'étape des pavés, la veille, entre Lille et Arenberg. Mais pas question de déambuler entre les véhicules pour admirer de près le matériel des professionnels : le protocole Covid en vigueur interdit l'accès au public.

Pour admirer un peu mieux les coureurs (et surtout les voir défiler un à un), le traditionnel podium signature sera un passage obligé. Il accueillera les héros de la course entre 10h55 et 11h55, un peu plus loin vers la Grand Place. Attention : certains ne passent qu'en coup de vent et très tard ! Mais pour être bien placé en tout cas, "mieux vaudra arriver tôt", conseille Laurent Devin, en bon fan de vélo.

Le départ fictif est fixé à la rue Wanderpepen, un peu plus loin que prévu initialement, suite à l'incendie de l'église des Récollets. La rue des Récollets sera d'ailleurs inaccessible et c'est par la rue Carlo Mahy que les coureurs rejoindront la ligne de départ finalement installée à hauteur du Kursaal, bien connu dans la région.

Ce passage par la ligne de départ est d'ailleurs un bon moment également pour observer les coureurs puisqu'ils viendront s'y installer quelques minutes avant de se dresser sur le pédales. Les porteurs des différents maillots distinctifs seront évidemment en première ligne mais "Wout van Aert et Philippe Gilbert seront aussi sûrement tout devant", glisse malicieusement le bourgmestre. "Sans parler de Pogacar et de Roglic…" Conseil ou pronostic ? A vérifier !

Mais il en faut pour tous les goûts, et pour celles et ceux qui préféreront voir passer la caravane puis les coureurs en action sur leur machine, le bon plan se situe un peu plus loin : la rue de Merbes. "Comme on part de Binche, elle monte tout du long et vous avez donc une vision beaucoup plus longue et en ligne droite, pour voir passer longuement le peloton", précise le bourgmestre. "Et il y aura moins de monde le long de cette route que dans le centre-ville", ajoute Frédéric Tilmant. En espérant tout de même que les quelques 74 000 personnes attendues (chiffre atteint en 2019 lors du départ de la 3e étape) se répartissent au mieux dans la ville au fil des heures...

Sur le même sujet

Viva Sport, la chaîne encore plus sport de VivaCité

Viva Sport

Binche et le tour, une grande histoire d’amour à découvrir dans une expo

Culture & Musique

Articles recommandés pour vous