RTBFPasser au contenu
Rechercher

Tour de France

Tour de France : la journée de Pinot lui "donne des idées pour la suite"

9e étape : Aigle > Chatel Les Portes du Soleil : Victoire de Bob Jüngels

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

10 juil. 2022 à 17:22Temps de lecture1 min
Par AFP (édité par Pierre Lambert)

"Des idées pour la suite", dans un yoyo émotionnel dont il a le secret, Thibaut Pinot est passé près d’une victoire d’étape dans le Tour de France, dimanche à Châtel, au lendemain d’une chute et d’un choc au visage.

Lancé à la poursuite de Bob Jungels, le grimpeur de Groupama-FDJ a buté sur le Luxembourgeois, vainqueur de la 9e étape : "Au sommet de la dernière montée avec 20 ou 25 secondes de retard, j’ai compris que ça allait être compliqué", a livré Thibaut Pinot qui s’est finalement classé quatrième de l’étape.

"Boucher deux minutes, ça demande beaucoup d’effort et je l’ai payé sur la fin", a constaté le Franc-Comtois.

Le héros malheureux du Tour de France 2019, qu’il était en position de remporter, a été récompensé pour sa tentative du prix de la combativité. Une façon de souligner le contraste avec sa journée de galère vécue la veille entre Dole et Lausanne.

D’abord pris dans une chute, il avait ensuite reçu une main dans la figure en percutant le bras d’un assistant de Trek qui tendait une musette au bord de la route.

"C’est un prix qui me correspond bien. Mais le plus beau prix reste la victoire d’étape, affiche le coureur de 32 ans, de nouveau ambitieux. C’était la première journée du Tour lors de laquelle je me sentais à peu près bien, ça donne des idées pour la suite."

Touché par le Covid-19 la semaine précédant le grand départ du Tour de France, Pinot, qui confessait des "sensations pas top" la veille, s’est rassuré.

Comme souvent avec lui, après la pluie vient le beau temps. Deuxième de la quatrième étape du Tour des Alpes en avril, il avait été chercher, revanchard, le succès le lendemain.

"C’était un final qui l’avantageait (Jungels), il est bien plus puissant que moi sur le plat. Je ne reprenais du temps que dans les passages difficiles", a expliqué Pinot qu’un triptyque alpestre attend après la journée de repos de lundi.

Sur le même sujet

Tour de France 2022 : tests négatifs au covid pour tous les coureurs du peloton

Tour de France

Yves Van Laethem : "Il y a un risque que la moitié des équipes du Tour de France soient décapitées dans une semaine"

Tour de France

Articles recommandés pour vous