Regions

Tour de France : le Tour et la Botte du Hainaut en quelques anecdotes

© L’entrée du Tour de France à Beaumont

Trois ans après son dernier passage chez nous, le Tour de France rend une nouvelle visite à la Province de Hainaut, ce jeudi. Au départ de Binche, les premiers kilomètres seront identiques à ceux de l’étape de 2019 entre Binche et Epernay. Binche, Merbes-le-Château, Erquelinnes. Il y a trois ans, c’est déjà là que la grande boucle avait quitté la Belgique. Cette année, à l’entrée d’Erquelinnes, le peloton tournera à gauche pour entamer sa traversée de la Botte du Hainaut.

Beaumont 18 ans plus tard

© Tous droits réservés

Le dernier passage du Tour de France à Beaumont remonte à 2004, lors de 4e étape d’un tour qui s’était élancé le 2 juillet depuis Liège. Le 5 juillet, entre Charleroi et Namur, le peloton traverse la cité du macaron. La traversée de Beaumont empruntera le même itinéraire, cette année. Comme Binche, Beaumont a le statut de ville. Une ville à la sortie de laquelle le peloton traversera la Botte d’Ouest en Est.

© Tous droits réservés

Dans l’entité de Beaumont, les coureurs longeront le village de Barbençon, un des plus beaux villages de Wallonie. Un village qui a des liens historiques étroits avec la France. Un passé singulier, inscrit dans la pierre. Il y a dans l’église un certain nombre de pierres tombales, notamment parmi les plus belles de ce qu’on appellerait aujourd’hui des contrôleurs des contributions mais qui sur la pierre sont marquées receveurs des fermes du Roy de France.

Ce roi, c’est Louis XIV. Barbençon et les villages avoisinants sont cédés à la France en 1678. Le roi soleil est attiré par le verre mais surtout par le marbre de la région qui servira notamment à Versailles. Dans le bas du village, le château aurait accueilli en villégiature le Grand Dauphin, le fils de Louis XIV.

Le château de Barbençon
Le château de Barbençon © Tous droits réservés

Entre Chimay et la France, c’est une histoire d’eau

Nicolas Rondelez

Après la traversée de Froidchapelle et une brève incursion en Province de Namur à Cerfontaine, autour des lacs de l’Eau d’Heure, le Tour fera son entrée à Chimay en traversant un deuxième "plus beau village de Wallonie" : Lompret.

C’est dans l’entité de Chimay que l’Oise prend sa source. La rivière gagne rapidement la France. Après un parcours de 341 kilomètres à travers les départements du Nord, de l’Aisne, de l’Oise, du Val d’Oise, elle se jette dans la Seine dans le département des Yvelines à Conflans-Sainte-Honorine. Cette commune est jumelée avec Chimay. L’Oise est le principal affluent de la Seine.

© Tous droits réservés

Toujours dans l’entité de Chimay, au cœur du village de Baileux, les habitants se sont mobilisés, il y a quelques années, pour remettre en état une pompe à eau publique installée en 1847. C’est ce patrimoine historique qu’ils ont décidé de décorer à l’occasion du passage du Tour.

Une étape qui monte, imperceptiblement

© Tous droits réservés

Le peloton parcourra 69 kilomètres en Belgique avant de passer en France. Sur le tracé, aucune côte n’est répertoriée. Aucun point ne sera donc attribué pour le classement du meilleur grimpeur, le célèbre maillot à pois. Pourtant même si c’est imperceptible, tout ce début d’étape grimpera. Binche est située à une altitude de 113 mètres. Le Tour quittera le Hainaut en son point le plus haut, à l’Escaillère, toujours dans l’entité de Chimay, à 365 mètres d’altitude.

Le Tour quittera la Belgique par la Province de Namur, à Cul-des-Sarts, 200 mètres après avoir quitté le Hainaut.

Sur le même thème:

Sur le même sujet

Tour de France : les communes se préparent à accueillir l’évènement

Regions

Articles recommandés pour vous