Tour de France

Tour de France : Si elle est d’accord, la lanterne rouge sera mise à l’honneur sur le podium à Paris

Cyclisme : Tim Declercq reçoit une lanterne rouge dans un critérium d’après Tour de France. Pour l’édition de 2022, les organisateurs de la Grande Boucle souhaitent officiellement faire honneur au dernier coureur du classement.

© Tous droits réservés

09 juin 2022 à 09:08Temps de lecture2 min
Par Jérôme Helguers avec communiqué

Dans son édition 2022 de cet été, le Tour de France souhaite mettre à l’honneur la lanterne rouge. S’il est d’accord, le dernier coureur du classement pourra monter sur le podium à Paris.

Sans surprise, l’initiative émane d’un partenaire commercial de la société organisatrice ASO. Un site de réservation de voyages en ligne propose de faire honneur à la lanterne rouge, soit le dernier coureur du classement général, pour "rappeler que du premier au dernier coureur, tous doivent être félicités".

Concrètement, lors de la 21ème et dernière étape du prochain Tour de France, il sera proposé au futur dernier coureur du classement général d’être mis en avant. Si le coureur en question et son équipe sont d’accord, il pourra monter sur le podium protocolaire de Paris, sur les Champs Élysées. Le partenaire commercial s’engage à offrir des vacances à la lanterne rouge mais aussi, et surtout, à verser un montant à l’association "L’Envol" (organisme qui propose des programmes adaptés aux jeunes malades de 6 à 25 ans, et à leur famille). Ce montant sera calculé sur le temps séparant la lanterne rouge du maillot jaune.

Cet honneur fait à la lanterne rouge est toujours à mettre au conditionnel, car l’accord du coureur sera nécessaire. Il faut bien le reconnaître, décorer et fêter le dernier cycliste du Tour de France peut paraître un tantinet masochiste. On n’est pas forcément fier de terminer dernier. Même si, dans les pelotons, cette appellation de lanterne rouge a, depuis longtemps, une certaine valeur. Très souvent, le dernier coureur du classement général est en fait une sorte de héros. Car on n’échoue pas à la dernière place par hasard, les chutes ou les maladies sont généralement responsables et le dernier est alors un grand courageux !

Une des légendes du cyclisme raconte même que des coureurs auraient volontairement freiné pour décrocher cette place de lanterne rouge… Wim, le père de Mauri Vansevenant, a terminé par trois fois à la dernière place de la Grande Boucle et il y reconnaît une certaine fierté.

L’an dernier, sur le Tour de France 2021, c’est le Belge Tim Declercq (Quick Step-Alpha Vinyl) qui avait pris la 141ème et dernière place, à exactement 5 heures 1 minute et 9 secondes de Tadej Pogacar. Declercq, surnommé le 'Tracteur', avait reçu une lanterne rouge dans un critérium d’après Tour, à Roulers, mais pas sur la Grande Boucle. L’histoire pourrait être différente cette année, s’il l’accepte, le dernier du classement grimpera sur le podium des Champs Élysées.

Articles recommandés pour vous