Cyclisme

Tour de l’Avenir : Nouvelle démonstration de Cian Uijtdebroeks qui empoche la 8e étape et prend le maillot jaune

© Tour de l’Avenir

27 août 2022 à 14:22 - mise à jour 27 août 2022 à 14:35Temps de lecture2 min
Par Pierre Lambert avec AFP

Après sa démonstration dans l’étape 7, Cian Uijtdebroeks a remis le couvert lors de la 8e étape. Le Belge a remporté sa deuxième victoire sur ce Tour de l’Avenir et empoche cette fois-ci le maillot jaune en plus du maillot blanc qu’il porte depuis la 7e étape.

C’était l’étape reine de ce Tour de l’Avenir. Au programme, 100 km avec 3100 D + reliant Ugine à La Toussuire. Les coureurs ont dû enchaîner le col de la Madeleine dans le sens inverse de la veille et la montée vers La Toussuire.

Trois coureurs se sont rapidement extraits du peloton : Joshua Giddings, Baptiste Vadic, et Mathis Le Berre. L’ascension du col de la Madeleine a changé la donne en tête de course où on a retrouvé un quintet composé de Leo Hayter, Mathis Le Berre, Nils Brun, Mehari Tewelde et Edgar Andres Pinzon Villalba. Les cinq hommes ont été repris dans la Madeleine.

Le peloton a perdu de nombreux coureurs dans l’ascension. Une vingtaine d’hommes a basculé au sommet dans la descente, à 50 kilomètres de l’arrivée. Le Français Romain Grégoire a fait la descente seul en tête pour prendre un avantage de plus d’une minute en bas du col. Le Français, vainqueur de la sixième étape, a continué à creuser l’écart dans la vallée pour se présenter avec 1 : 20 au pied de la dernière ascension de la journée.

L’avantage de Grégoire a progressivement fondu sous la pression du groupe de chasse nourri d’une dizaine de coureurs dont le maillot jaune, l’Allemand Michel Hessmann qui perdait pied à plus de treize kilomètres de l’arrivée au sommet, laissant partir le groupe avec Cian Uijtdebroeks, 2e du classement général à 11 secondes.

Grégoire a été repris par Uijtdebroeks, le Norvégien Johannes Staune-Mittet et l’Irlandais Archie Ryan à 11,5 kilomètres de la Toussuire.

En tête dans le dernier col avec deux autres coureurs, le Belge en a profité pour attaquer à 2,5 km de l’arrivée en compagnie d’Archie Ryan. La victoire s’est jouée au sprint et le Belge s’impose facilement. Staune-Mittet termine 3e.

"Je savais que c’était compliqué. Dès le début, j’avais l’impression que les km étaient de plus en plus longs. Mais j’adore ce genre d’étape. Il fallait rester dans les traces d’Hessman et puis j’ai vu que je pouvais accélérer. Je me rattrape de mon erreur d’hier (NDLR : hier il a commis une erreur avec un bidon pris en dehors de la zone de ravitaillement et avait perdu le maillot jaune). Pour demain on verra, mais je suis en forme. On sait qu’on a de superbes grimpeurs en Belgique. J’adore ça pour ma part la montagne", a expliqué Cian après l’étape.

Au classement général, il prend la tunique de leader à l’Allemand Michel Hessmann qui n’a pas pu résister ce samedi. Il termine à 2'11'' du Belge. Cian possède 1'23'' d’avance sur Staune-Mittet et 2’00 sur Hessman.

Ce dimanche, place à la dernière étape longue de 133km avec 2671 D +. Un programme somptueux attend les coureurs. Après un départ en faux plat descendant, le peloton devra grimper la Montée d’Aussois avant de revenir vers le col de la Madeleine et le très long col de l’Iseran.

Cian Uijtdebroeks pourra-t-il faire la passe de trois et remporter le classement général ? Réponse ce dimanche fin d’après-midi ? Le jeune Belge, en cas de victoire finale dimanche, succéderait à Jan Bakelants qui avait remporté le Tour de l'Avenir en 2008.

Sur le même sujet

Tour de l’Avenir : Milesi empoche la 9e étape, Cian Uijtdebroeks remporte le classement final et "rêve du maillot jaune"

Cyclisme

Tour de l’Avenir : démonstration de Cian Uijtdebroeks qui remporte la 7e étape

Cyclisme

Articles recommandés pour vous