RTBFPasser au contenu
Rechercher

Hainaut Matin

Tourisme : de la poésie et plein d’activités au parc d’Enghien

21 avr. 2022 à 12:03Temps de lecture2 min
Par Carine Bresse

C’est sans doute l’un des bons plans de sortie et de découverte pour ce week-end, d’autant que la météo sera bien souvent de la partie : Enghien en poésie.

Des mots, des phrases, des balades poétiques, des ateliers, des spectacles, … Pour la première fois, romantisme et poésie se marieront dans le magnifique parc d’Enghien.

Chaque public y trouvera son compte puisqu’il y aura des activités pour les adultes, les familles et des spectacles dédiés aux enfants.

 

Poètes rêveurs, en herbe ou confirmés y ont leur place.

Vous découvrirez aussi des poèmes rédigés par des Enghiennois sollicités au préalable afin de stimuler leur audace et leur imagination.

La majeure partie des activités sont gratuites exceptés quelques spectacles.

 

Un parc sacrifié pour la construction d’une autoroute

Il fait calme et paisible dans le parc d’Enghien, une vaste bulle de verdure de 180 ha préservée au cœur de la cité des Arenberg et de la patrie des Empain. Au fil des années, le parc, classé au Patrimoine Majeur de Wallonie, a subi quelques changements marquants : jadis, Léopold II y a puisé les plus belles plantes et les arbres les plus remarquables pour agrémenter les serres royales et il y a une quarantaine d’années, la construction de l’E429 l’a coupé en deux. Aujourd’hui, le parc compte l’un des plus beaux golfs de Wallonie.

Au 17ème siècle, le joyau était considéré comme l’un des plus beaux jardins d’Europe. Il était alors agrémenté de milliers de fleurs et essences d’arbres, d’un grand point d’eau nommé l’Etang du Miroir, d’un grand canal, d’un château, d’un pavillon heptagonal des sept étoiles, d’une chapelle castrale, de statues et de pavillons privés.

 

Léopold y a fait son marché !

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le roi Léopold II y fit déplanter les plus espèces d’arbres et de fleurs pour agrémenter les serres royales, ce qui à l’époque n’avait plu aux Enghiennois.

 

Le point central : un château, autrefois résidence des Empain.

Depuis son centre, rayonnent sept grandes allées qui s’ouvrent sur l’horizon ainsi que sept allées secondaires, plus courtes, qui aboutissaient, chacune, sur une statue. Ces 7 statues représentaient les 7 planètes ou étoiles connues à cette époque, une disposition qui reste empreinte de mystères et de symboles.

Sur le même sujet

Votre vieux vélo reprend de la valeur

Hainaut Matin

Tournai vue d’en haut

Hainaut Matin

Articles recommandés pour vous