Regions Hainaut

Tournai: le gérant de la maison de retraite "senior référence" sous les verrous

Photo d’illustration

© Pexels

06 déc. 2021 à 10:15 - mise à jour 06 déc. 2021 à 11:57Temps de lecture1 min
Par Florence Dussart

On l’a surnommée "le home de la honte", la maison de repos "Senior Reference", à Tournai (domaine du centenaire, chaussée de Douai) a pas mal fait parler d’elle ces derniers mois. Le parquet de Tournai confirme ce lundi que le gérant de la maison de repos a été placé vendredi sous mandat d'arrêt. L'arrestation porte sur deux chefs d'inculpation. "Le dossier nous a été transmis lundi matin par Mme Nathalie Hautemme, juge d'instruction à Mons. Celle-ci est spécialisée dans des matières particulières, dont les homes et maisons de repos. Je vous confirme l'arrestation du gérant du home "Senior Reference" de Tournai. Il passera devant la Chambre du conseil de Mons ce mercredi qui devra confirmer ou infirmer ce mandat d'arrêt pour une période d'un mois", expliquait ce lundi matin Frédéric Bariseau, 1er substitut du procureur du roi de Tournai.  

Privation de soins et coups et blessures

Jean-Robert Rapez, qui porte la double nationalité franco-belge, est âgé de 66 ans. L'intéressé n'est ni domicilié en Belgique, ni en France. Après audition par la magistrate instructrice, le sexagénaire a été arrêté sous deux chefs d'inculpation, d'abord privation de soins et/ou d'aliments à une ou des personnes vulnérables, ensuite de coups et blessures, volontaires, à l'encontre d'une ou plusieurs personnes vulnérables. Implanté le long de la chaussée de Douai à Tournai, le home "Senior Reference" avait fait l'objet d'une mesure de fermeture par l'Aviq, puis avait été frappé par un arrêt de fermeture par le bourgmestre de Tournai Paul-Olivier Delannnois. Les derniers résidents de cette maison de repos avaient été évacués des bâtiments au début du mois de novembre dernier, sous ordonnance du bourgmestre de Tournai.

Aussi dans les Pandora?

Notons que selon Nord Eclairle nom de Jean-Robert Rapez apparaît aussi dans les fameux "Pandora Papers", cette giga enquête qui cible l’évasion fiscale. Le gérant du home aurait versé depuis dix ans les loyers des pensionnaires du home, sur un compte à Singapour pour un montant total avoisinant les onze millions d’euros.

Tournai: fermeture d'une maison de repos (JT 14/10/2021)

Tournai : les autorités font fermer une maison de repos

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous