RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

Tournai : un homme inculpé après avoir filmé des jeunes filles mineures dans des vestiaires

Le hall sportif de Kan, qui accueille le club de basket où évoluaient ces jeunes filles
03 févr. 2022 à 07:59Temps de lecture1 min
Par Florence Dussart avec Belga

Un individu, qui filmait des adolescentes dans un hall sportif à Tournai, a été privé de liberté lundi. Une instruction a été ouverte. L’homme a été inculpé pour voyeurisme, indique mercredi en début de soirée le parquet de Tournai.

C’est le quotidien le Courrier de l’Escaut de Tournai (L’Avenir) qui a révélé ces faits ce mercredi en début d’après-midi. "Un homme a été interpellé, lundi en fin de journée, dans les toilettes du hall des sports de Kain (Tournai). Il était en train de filmer des jeunes filles qui se changeaient avant leur entraînement. Une enquête est en cours et le dossier a été mis à l’instruction", précisait le journal.

Aucune autre précision n’a été fournie par le parquet de Tournai, l’instruction étant toujours en cours. Ces faits de mœurs auraient été commis, lundi en fin d’après-midi, au sein du hall des sports de Kain. Selon les informations divulguées par le Courrier de l’Escaut, des parents alertés par des agissements suspects auraient surpris un homme dans les toilettes du hall sportif où se changeaient des jeunes filles.

L’individu aurait été interpellé en train de filmer avec son téléphone et de prendre en photo les joueuses d’une équipe de basket qui s’apprêtaient pour leur entraînement. Ces adolescentes seraient âgées de moins de 12 ans.

Après l’intervention des parents, le suspect a été pris en charge par la police. Rien n’indique qu’il ait diffusé quoi que ce soit sur des sites ou réseaux sociaux spécialisés.

Interrogé par Sudinfo, le président du club de basket TEF Kain, Benoît Lefebvre précise qu'"il s’agit d’un agent d’accueil, employé par la Ville de Tournai. […] Ce monsieur n’a aucun rapport avec les équipes de basket, ni avec les filles. […] Nous n’avons aucune responsabilité vis-à-vis de lui".

"Le dossier a été mis à l’instruction du chef de voyeurisme", a indiqué à Belga mercredi en début de soirée Frédéric Bariseau, 1er substitut du procureur du roi de Tournai. "Des premiers éléments de l’enquête, il appert que les faits seraient limités. Les victimes identifiées seront contactées par la police afin d’être auditionnées",

Articles recommandés pour vous