Basket NBA

"Tout cela dépasse le basket" : la fin de saison est-elle inévitable en NBA ?

La fin de saison est-elle inévitable en NBA ?

© Ashley Landis - BELGAIMAGE

27 août 2020 à 06:05 - mise à jour 27 août 2020 à 06:05Temps de lecture2 min
Par Antoine Hick

L'image a marqué les esprits en NBA mercredi soir. Celle d'un parquet d'Orlando, irrémédiablement vide, sans âme qui vive, ni balle orange qui rebondit. Quelques minutes plus tôt, les joueurs du Magic, pourtant partis à l'échauffement, sont rentrés au vestiaire. Les Bucks, eux, ne sont jamais sortis de ce même vestiaire. Par protestation, pour envoyer un message et appeler au boycott après la nouvelle affaire et les tirs policiers subis par Jacob Blake dans le Wisconsin.

Dans les minutes qui suivent, Rockets et Thunder emboîtent le pas aux Bucks. Eux non plus, ne disputeront pas leur rencontre. Face à cette cascade de boycotts, la NBA décide d'annuler la soirée prévue. Le Lakers-Blazers n'aura pas lieu, les play-offs sont mis en suspens. La NBA a tout simplement décidé de dire stop.

Dans la foulée, les joueurs concernés se retrouvent pour discuter de la suite. Une rencontre, haute en émotions, où la tension était palpable, comme le confirment plusieurs sources présentes sur place. Les deux équipes de Los Angeles, Clippers et Lakers, pourtant auto-proclamées favorites au titres, martèlent qu'il faut mettre un terme à la saison. D'autres estiment qu'il faudrait mieux continuer et reprochent aux Bucks d'avoir mené cette fronde de façon unilatérale sans demander l'avis des autres équipes. Malgré de longues minutes de pourparlers, aucun consensus ne sera trouvé. Chris Paul, le président du syndicat des joueurs, arguait qu'un possible boycott de la fin de saison pourrait mener vers un lock-out (grève) du début de la saison prochaine.

Les discussions devraient donc être prolongées ce jeudi. Lebron James, superstar et tête de gondole de la Grande Ligue depuis plus de 15 ans, incite les propriétaires de franchise à prendre leurs responsabilités. Doc Rivers, l'entraîneur des Clippers avoue lui "que tous continuent d'aimer ce pays, mais que le pays ne les aime plus".

Un message fort, salué par l'ensemble du microcosme sportif, qui résume au final parfaitement la situation. Parce que face à une haine raciale qui gagne du terrain chaque jour dans un pays meurtri et divisé, le basket (et le sport en général) ne semble qu'anecdotique. "Tout cela dépasse le basket. Tous ceux qui ne comprennent pas ça, font partie du problème" tweete Demar Derozan, joueur des Spurs. Pour donner plus de poids à leur message, les joueurs pourraient tout simplement décider de boycotter toute la fin de saison. 

Même si la NBA s'affaire à trouver une solution, outre-Atlantique, l'idée commencerait à faire son chemin. Symboliquement, d'autres sports ont d'ailleurs emboîté le pas à la NBA. Des matches de soccer et de baseball ont été annulés. Naomi Osaka a décidé de se retirer du tournoi WTA de Cincinnati. Preuve que tous les sportifs ont décidé de frapper fort pour tenter d'enfin faire bouger les choses une bonne fois pour toute. 

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous