Monde Europe

Trafic de bijoux entre la France et la Belgique : sept personnes poursuivies

04 févr. 2022 à 12:55Temps de lecture1 min
Par Belga

Sept personnes sont poursuivies pour recel en bande organisée après une vague d'arrestations en Belgique et en France, soupçonnées d'être impliquées dans un trafic d'or issu de bijoux volés, a annoncé vendredi la section de recherches de la gendarmerie de Versailles.

Les suspects arrêtés en France et en Belgique ont été mis en examen ou sont en attente d'extradition, a précisé cette source dans un communiqué.

La procédure judiciaire est pilotée par un juge d'instruction de Bobigny (Seine-Saint-Denis).

C'est en effet dans ce département de région parisienne qu'un couple de quinquagénaires opérait comme la tête du réseau composé de receleurs d'origine serbe.

Ils recevaient à leur domicile des bijoux volés lors de cambriolages. La marchandise était ensuite acheminée en voiture jusqu'en Belgique, "dans une cache spécialement aménagée", où cette dernière était revendue à un grossiste puis proposée à des acheteurs peu scrupuleux dont des bijoutiers et diamantaires belges.

Des interpellations ont notamment eu lieu à la suite de perquisitions à Anvers et Kontich, non loin de la cité portuaire. Elles ont permis de saisir quatre sacs de bijoux, ainsi que des centaines de milliers d'euros en espèces et "trois appareils destinés à fondre l'or", avait précisé lundi le parquet d'Anvers.

Après plusieurs mois d'investigations, "les enquêteurs peuvent affirmer avec certitude que plus de 40 kg d'or volés sur le territoire français ont ainsi été écoulés en l'espace d'un an, pour une valeur marchande totale de plus de deux millions d'euros", a détaillé la section de recherches de Versailles.

 

Sur le même sujet

Ces bijoux sont fabriqués en or recyclé et éthique

Environnement

Enquête ouverte au sujet d’un vol de bijoux dans les locaux de la police fédérale

Regions Bruxelles

Articles recommandés pour vous