Icône représentant un article video.

Le 6/8

Transition alimentaire du bébé : le vrai du faux

27 nov. 2022 à 13:00Temps de lecture7 min
Par Laure Lenaerts

Chantal Van der Brempt, nutritionniste, vous éclaire sur les mythes autour de la transition alimentaire du bébé. A quoi faut-il faire attention dans la période de transition de l’allaitement à l’alimentation solide ? Réponse dans le 6/8.

L’introduction alimentaire est une étape clé dans l’éducation de votre enfant qui doit se faire en douceur et qu’il ne faut surtout pas négliger. Généralement, la transition se fait à l’âge de la poussée dentaire, entre 4 et 6 mois. L’enfant a alors besoin d’un plus grand apport en nutriments et l’allaitement à lui seul ne suffit plus. Chantal vous suggère de passer en revue 4 grands mythes autour de la transition.

  • Il vaut mieux éviter les aliments dits allergéniques c'est-à-dire le gluten, le lait de vache, les cacahuètes, les crustacés etc. car c’est à ces âges qu’on voit le plus souvent apparaître les cas d’allergies alimentaires.

VRAI ou FAUX ? FAUX, il faut introduire ces aliments dès le départ pour désensibiliser l’enfant.

  • Il vaut mieux éviter les légumes " difficiles " à digérer : les oignons, l’ail, la tomate, le poivron.

VRAI ou FAUX ? FAUX, il n’y a aucun interdit, vous pouvez y aller.

  • Il vaut mieux introduire différents nouveaux aliments en une fois au lieu d’un aliment à la fois.

VRAI ou FAUX ? FAUX, il faut y aller étape par étape pour que l’enfant puisse distinguer les goûts et les textures.

  • Si l’enfant n’aime pas un aliment, mieux vaut laisser tomber et ne plus le lui proposer.

VRAI ou FAUX ? VRAI, il ne faut jamais forcer l’enfant s’il est réticent.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous