Tipik - Pop Culture

Travailler dans un café… sous surveillance : une nouvelle tendance made in Japan

© Tous droits réservés

20 juin 2022 à 14:16Temps de lecture2 min
Par FG

Au Japon, à Tokyo, il existe désormais un café un peu particulier puisqu’il vous oblige à terminer votre travail avant de quitter l'établissement ! L’idée est de vous motiver à faire ce que vous avez à faire jusqu’au bout. Et pour cela, la méthode est imparable : vous êtes surveillés, comme dans une salle d’étude à l’école, mais en plus, plus vous restez, plus vous payez !

La procrastination, cette habitude de reporter à plus tard ce qu’on devrait faire maintenant et qui nous concerne presque tous à des degrés divers… Le Manuscript Writing Cafe a décidé de s’y attaquer et d’une façon quelque peu radicale ! Direction l’ouest de Tokyo pour pénétrer dans ce petit café de seulement 10 places. Ouvert depuis avril dernier, il accueille des clients motivés et prêts à respecter des règles strictes ! L’agence Reuters rapporte que les clients sont des journalistes, des auteurs, des dessinateurs… puisque le principe est axé sur l’écriture de manuscrits, le patron est d’ailleurs lui-même écrivain. Et tous doivent terminer leur travail avant de pouvoir quitter le lieu, et si possible l’effectuer le plus rapidement possible, en tout cas avec un max de concentration et donc de productivité. Pour cela, rien de plus motivant : faire payer le client ! 130 yens (0,94 euro) pour les premières 30 minutes passées dans le café, ensuite 300 yens (2,18€) pour chaque heure supplémentaire.

Concrètement, en arrivant, les clients doivent informer le personnel du nombre de mots qu’ils veulent rédiger et en combien de temps. Ils choisissent ensuite le degré de surveillance, du soft au hard, c’est-à-dire qu’un employé passe demander chaque heure si ça avance bien, à celui qui va s’installer à côté de iel sans broncher ! On peut aussi choisir le ton sur lequel on veut qu’on nous parle !

Pour leur confort, les clients choisissent une place au comptoir, à la fenêtre, ou à une table. Ils disposent d’une prise de courant et d’un chargeur rapide USB, d’un support de refroidissement pour ordinateur portable, et bien entendu du Wi-Fi. Ajoutez encore un coin boissons gratuites avec thé ou café, une terrasse extérieure pour les fumeurs, et vous voilà prêts pour une séance d'écriture efficace!

En tout cas, le patron vend très bien son concept : "Tout le monde dans le café travaille sur un manuscrit dont l’échéance est imminente. Cette sensation unique de tension comme étudier pour un examen dans une bibliothèque stimulera vraiment votre travail créatif ! Ce qu’ils pensaient faire en une journée a été réalisé en 3 heures, ou des tâches qui prennent habituellement trois heures ont été effectuées en une seule".

 

Après le bar à chats, né à Taïwan fin des années 90 mais popularisé par les Japonais et répandu par la suite dans beaucoup de pays, chez nous y compris, il n’est pas impossible que cette espèce de coworking sévère pour les métiers d’écriture fasse des petits lui aussi !

 

Manuscript Writing Cafe Tokyo
Manuscript Writing Cafe Tokyo

Articles recommandés pour vous