RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Travaux du quartier Sainte-Walburge: un passage pour piétons suscite le mécontentement des riverains

Passage pour piétons en baïonnettes à l'intersection de la rue des Glacis et de la rue Montagne Sainte-Walburge à Liège.
13 juin 2022 à 16:34Temps de lecture1 min
Par Bénédicte Alie

Un passage pour piétons fait le buzz sur Facebook depuis quelques jours. Ça se passe dans le quartier Sainte-Walburge à Liège, à l'intersection de la rue des Glacis et de la rue Montagne Sainte-Walburge. 

Dans le cadre des travaux d'aménagement de ce quartier entamés en février 2019, un passage pour piétons en baïonnette, soit en deux parties, vient en effet d'être tracé à cet endroit tout proche de l'Hôpital de la Citadelle, où la chaussée est particulièrement large et très empruntée. Un ilot doit encore être placé au centre de celui-ci afin que les piétons puissent y marquer un arrêt avant de la traverser. 

Cet aménagement suscite le mécontentement des riverains. Selon eux, il favorise avant tout la circulation automobile aux détriments des piétons, comme l'explique David De Bremaeker, membre du Comité de Quartier. "C'est un aménagement que l'on voit surtout en dehors des villes qui permet aux piétons de traverser en toute sécurité mais aussi de fluidifier la circulation des voitures qui ne sont pas obligées de s'arrêter quand les piétons arrivent au niveau de l'ilot central. Ici, cet aménagement ne ferait qu'intensifier et accélérer le trafic et notamment le trafic entrant et sortant vers l'Hôpital"

Le Comité de quartier propose dès lors un aménagement alternatif, verdurisé et apaisé qui permettrait de maintenir l'accès à l'Hôpital de la Citadelle et la Montagne Sainte-Walburge tout en réduisant l'emprise de l'espace dédié aux véhicules motorisés et en créant un espace de convivialité devant le Théâtre Le Moderne. " On est dans une zone 30 que personne ne respecte!" fait remarquer David De Bremaeker " Cette alternative obligerait les voitures et autres véhicules à ralentir et serait non seulement profitable aux pétions mais aussi aux nombreux cyclistes. Ce serait une manière de rendre le quartier aux riverains parce que pour l'instant, il est laissé aux voitures et aux gens en transit ". 

Le Comité de quartier demande au Ministre wallon de la Mobilité et des Infrastructures Philippe Henry, dont l'administration est maître-d'oeuvre des travaux, ainsi qu'à l'échevin des travaux de la Ville Roland Léonard, de bien vouloir envisager un aménagement plus en phase avec l'époque. 

Articles recommandés pour vous