Icône représentant un article audio.

Regions Hainaut

Trèfle, luzerne, chicorée, plantain : la pâture de ces chèvres reste verte malgré la sécheresse

Reportage sur une prairie qui reste verte

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs, mais sur les hauteurs d’Havinnes, un hectare et demi tranche nettement avec les prairies voisines, jaunies par la sécheresse. "Nous sommes dans une prairie temporaire. On l’a semée il y a deux ans avec un mélange de plantes diversifiées : il y a des graminées, des légumineuses et des plantes à enracinement particulièrement profond", explique Vincent Delobel, éleveur de chèvres.

Trèfle, luzerne, lotier, chicorée fourragère ou plantain lancéolé ont un point commun : "Ce sont toutes des plantes qui résistent particulièrement bien à la sécheresse et qui nous permettent de garder un fourrage vert à brouter disponible même dans ces épisodes-ci". Normalement, cette parcelle aurait dû être fauchée, séchée et stockée pour l’hiver, mais les plans ont changé avec la météo. "Les autres prairies ralentissent leur production d’herbe fraîche, je l’ai gardé en bouée de sauvetage pour maintenir ma lactation".

Un bouquet d’herbes.
Plus vert que les prairies voisines.
À 500 mètres de la chèvrerie.

Un mix pas adapté quand il pleut trop

À la chèvrerie de la Croix de la Grise, à Havinnes, Vincent Delobel plante ces prairies alternatives depuis sept ans environ. "Ce mélange a fait ses preuves lors de plusieurs années sèches. Par contre, la grosse difficulté, c’était l’an dernier. L’été 2021 était très sombre, très humide, les sols, gorgés d’eau. Les légumineuses n’aiment pas ça du tout."

L’herbe fraîche est essentielle pour que les chèvres produisent du lait en abondance, l’été.
L’herbe fraîche est essentielle pour que les chèvres produisent du lait en abondance, l’été. © P.W. – RTBF

Ces prairies nécessitent aussi un investissement en semences et sont plus fragiles que l’herbe classique quand on les piétine. Pas une recette miracle, donc, mais une expérimentation avec ses avantages et ses inconvénients. "Dans les fermes, on essaie, on observe, on invente, on tente de complexifier nos manières de faire pour nous adapter. Mais ce n’est pas simple avec les différents phénomènes météo que l’on traverse."

Articles recommandés pour vous