Regions Hainaut

Tribunal Correctionnel de Mons : arrestation immédiate suite à des rébellions contre la police dans le Borinage

Le Tribunal Correctionnel de Mons

Le tribunal correctionnel du Hainaut, division de Mons, a prononcé vendredi deux peines contre T.B, condamné à trois ans et quinze mois de prison pour rébellion et outrages envers la police boraine. Son arrestation immédiate a été ordonnée.

Le 11 novembre 2020, la police boraine débarquait chez T.B, soupçonné d'avoir frappé sa compagne. La famille, bien connue des autorités judiciaires, s'était rassemblée pour accueillir les policiers en leur jetant des pierres, des cailloux, des tessons de bouteille. La zone de police de Mons-Quévy fût appelée en renfort, car la tension était importante.  

L'histoire s'est répétée le 12 mars, le 31 mars et le 21 avril 2021. Plusieurs individus ont été privés de liberté, mais deux ont été renvoyés en correctionnelle par la chambre du conseil. T.B, 33 ans, ajoute une trente-neuvième condamnation à son casier judiciaire.  

J.C, 20 ans, membre d'une autre famille bien connue des autorités judiciaires, était impliqué dans une rébellion. "Celui-là a un avenir prometteur dans la délinquance. Il y a quelques jours, il était prévenu devant ce tribunal pour avoir ouvert le crâne d'un homme. Nul doute, il suit les pas de ses aînés et nous le reverrons souvent à l'audience", avait déclaré le substitut du procureur dans son réquisitoire. Le magistrat avait comparé son implication à une sorte de baptême.  

Le parquet avait requis une peine de 18 mois de prison ferme contre J.C, mais le tribunal a prononcé une peine de neuf mois, assortie d'un sursis de trois ans.
 

Articles recommandés pour vous