Regions

Tribunal Correctionnel de Mons : deux ans de prison avec sursis pour une scène de violence armée à Nimy

Le Palais de justice de la rue de Nimy à Mons

© Google maps

Une peine de deux ans de prison, assortie d'un sursis probatoire de trois ans, a été prononcée ce lundi par le ministère public contre un Algérien poursuivi devant le tribunal correctionnel du Hainaut, division de Mons, pour une tentative d'assassinat requalifiée en coups et blessures. Les faits ont eu lieu le 22 avril 2020 à Nimy.

Le prévenu reprochait à la victime de bloquer la circulation avec sa voiture. Il y a eu une discussion. Le prévenu est ensuite parti et il est revenu plus tard avec des amis. Une nouvelle dispute a éclaté.    Pour le ministère public, il s'agissait d'une tentative d'assassinat, car le prévenu, armé d'un couteau, a tenté de frapper la victime au visage.    La défense, assurée par Me Discepoli, avait plaidé que le prévenu avait été menacé par la victime, un homme connu de la justice. Le pénaliste avait demandé de revoir les images enregistrées par les caméras de vidéosurveillance. La victime était armée également.    Le pénaliste avait contesté l'intention d'homicide, non établie selon le tribunal. Par contre, le port d'arme est établi.    Le prévenu avait été incarcéré préventivement à la suite des faits.
 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous