RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Trois enfants exclus d'un club de basket car ils ne progressent pas assez

À la porte du club / Pour manque de progrès

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

16 août 2020 à 15:49 - mise à jour 16 août 2020 à 15:49Temps de lecture2 min
Par RTBF

C’est un courrier surprenant qu’a reçu Priscilla, la maman d’Aymeric. Le club de Soumagne, où joue son fils de 8 ans, lui annonce qu’il ne peut plus se présenter aux entraînements après seulement une année de pratique "Il apparaît en effet que malgré le travail effectué par les entraîneurs, votre enfant n’a pas réalisé la même progression que les autres joueurs lors de la saison écoulée et que dès lors l’écart avec ceux-ci devient trop important" indique le club dans son mail.

Pour la maman du jeune garçon, c’est la surprise. Le club ne lui a jamais indiqué vouloir privilégier la compétition "À la base, quand les enfants ont été inscrits au club, on ne nous a jamais parlé du fait que c’était un club élitiste" nous confie la maman, "que du contraire. Ils ont mis en avant le côté convivial et familial". Priscilla n’est pas la seule à avoir reçu un tel courrier. Son frère a reçu le même mail pour ses deux enfants, de 6 et 10 ans.

"Le diriger vers une activité non-sportive"

Le mail du B.C Soumagne envoyé aux parents de 3 joueurs
Le mail du B.C Soumagne envoyé aux parents de 3 joueurs RTBF

Dans son courrier, le secrétaire du club, va même un cran plus loin. Il conseille vivement aux parents de rediriger leurs enfants vers des activités non-sportives. Une phrase qui a particulièrement marqué la maman d’Aymeric "ça sous-entend que mon fils est complètement nul en sport, qu’il serait préférable qu’il fasse du théâtre ou autre chose parce qu’il n’a pas les capacités physiques pour faire du sport". Pour cette maman, c’est difficile à entendre et surtout, elle craint que cela ne blesse son fils.

Le club reconnaît une maladresse

De son côté le club de basket tient à justifier ce renvoi "les enfants n’étaient pas assez présents aux entraînements. Ils venaient à peine une fois par semaine alors qu’il y a deux entraînements et un match de prévus. Les coachs devaient passer du temps avec eux pour leur réexpliquer les exercices et pendant ce temps-là, les autres joueurs attendent et ne savent pas progresser. C’est problématique pour une petite infrastructure comme la nôtre avec peu d’entraîneurs" indique l’un des membres du comité du B.C Soumagne.

Ce responsable admet volontiers que la forme utilisée dans le courrier est inappropriée. Par conséquent, le comité du club a pris des mesures "Nous avons demandé à notre secrétaire de démissionner. Il n’aurait pas dû publier ce mail sans nous en parler avant parce que je peux vous assurer que si ça avait été le cas, nous n’aurions jamais autorisé un courrier pareil". La présidente du club ainsi que le secrétaire ont également quitté la structure sportive afin de calmer les esprits, car sur les réseaux sociaux, les réactions sont parfois virulentes envers les membres du club. Certains ont même reçu des menaces de mort. Un emballement que regrette le club.

Réunion avec les autorités communales

Le communiqué de la commune publié sur Facebook

De son côté, la commune de Soumagne a décidé de réagir. Dans un communiqué, Yves Trillet, échevin des sports et Benjamin Houet, bourgmestre, dénoncent la décision du club "La commune de Soumagne ne peut en aucun cas être associée à ce positionnement. La politique sportive développée sur la commune est basée sur la dynamique Sport pour tous qui favorise la pratique sportive régulière pour tout type de public et peu importe leur niveau de pratique." La commune poursuit en précisant "qu’elle ne peut en aucun cas être associée à ce positionnement".

Qui plus est, vu que la commune de Soumagne offre un soutien financier au club et lui permet d’utiliser ses infrastructures, les autorités souhaitent réagir et rencontrer les responsables du club. Une réunion devrait avoir lieu dans les prochains jours.

Articles recommandés pour vous