RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Une

Trooping The Colour : un évènement riche en musique et en couleur

04 juin 2022 à 06:26 - mise à jour 04 juin 2022 à 06:26Temps de lecture5 min
Par Sara Dumont

Pour la première fois en 70 ans de règne, la reine Elisabeth II n’était pas présente lors du fameux défilé Trooping The Colour. Mais le prince Charles, la princesse Anne et le prince William étaient présents sur place, dans le cortège, pour assurer la relève.

Comme l’explique très bien Patrick Weber, on peut voir l’évolution de la reine Elisabeth lors du défilé. Au début, elle participait à cheval au défilé militaire, ensuite, en fonction de la météo, elle se trouvait dans un landau ouvert ou dans un carrosse. Après cela, on la découvrait assise et aujourd’hui, c’est la nouvelle génération qui prend la relève : le prince Charles, la princesse Anne et le prince William. On peut voir ainsi que la monarchie se transmet sur trois générations. En plus du défilé auquel Charles, Anne et William participent, au cours du premier évènement du jubilé, le discours du parlement, la reine n’était pas présente et c’est son fils Charles qui la remplaçait.

La signification du Trooping The Colour

Le Trooping The Colour est aussi appelé la parade d’anniversaire de la reine. Pourtant, celui-ci, soit dit en passant, n’est pas du tout le 2 juin mais le 21 avril. Cependant, depuis 200 ans, il a été décidé de changer cette date et de l’organiser, quoi qu’il arrive, au début du mois de juin pour des questions de météo. La météo anglaise étant aussi capricieuse que notre météo belge, les Anglais se sont dit qu’en organisant cet évènement normalement à la mi-juin, ils auraient peut-être une météo plus clémente. Nous ne sommes pas à la mi-juin mais, exception oblige, pour ses 70 ans de règne, ils ont décidé d’avancer les festivités au 2 juin car c’est à cette date que la reine Elisabeth II a été couronnée. De plus, c’est la seule monarque britannique à avoir eu, jusqu’à présent, un règne aussi long.

Les Irish Guards mis à l’honneur cette année

Queen Elizabeth II Platinum Jubilee 2022 - Trooping The Colour

Les troupes irlandaises sont mises en avant cette année dans la parade. Lors du Trooping The Colour, ce grand défilé met en lumière un régiment dont le choix se fait selon des critères très différents, qui dépendent, entre autres, des opérations militaires qui ont eu lieu ou qui sont en cours. Chaque année, un régiment est mis à l’honneur l’année dernière c’était les Scots Guards, les troupes Ecossaises. Chaque troupe a d’ailleurs sa propre couleur les Irlandais par exemple c’est le bleu. The Micks (surnom que l’on donne aux Irish Guards) ont aussi leur mascotte qui n’est autre que le lévrier britannique.

Horses guards parade

© Tous droits réservés

Après leur marche du " Mall ", les soldats terminent leur parcours à Horses Guards Parade, la grande plaine sablonneuse où tout va se jouer. Les différents soldats se positionnent de manière géométrique, tout est calculé au millimètre près : une douzaine de répétitions ont été réalisées pour parfaire leurs différentes manœuvres. Ophélie Fontana et Patrick Weber expliquent que l’on peut différencier assez aisément les soldats entre eux. En plus de compter le nombre de boutons qu’ils ont sur leurs vestes, on peut aussi regarder la couleur du plumet ornant leur coiffe en poils d’ours. A l’époque, les couleurs permettaient aux soldats de retrouver plus aisément les membres d’un même régiment.  Lorsque les cavaliers arrivent à Horses Guards Parade, tout est prêt et on aperçoit les différentes troupes à pied réparties en forme de " ". Au moment où le prince Charles arrive, accompagné de la princesse Anne et du prince Wiliam, on aurait dû normalement voir la Reine Elisabeth mais cette dernière n’est pas présente suite à ses problèmes de santé. A chaque moment de transition, il y a le salut royal avec le célèbre" God Save the Queen ".

Les membres de la famille royale font leur entrée

© Tous droits réservés

Dans un landau, les membres de la famille royale font de grands signes à la foule. Il y a Kate Midleton, la duchesse de Cambridge, accompagnée de ses trois enfants : Charlotte, très appréciée du peuple anglais, Louis, qui fait ses premières apparitions publiques, et George. N’oublions pas Camilla, la duchesse de Cornouailles. Chaque fois que les membres de la famille royale arrivent à un endroit ou en partent, la tradition veut que l’on entende l’hymne anglais. Quelque temps après, on peut apercevoir l’arrivée de Charles, prince de Galles, colonel des Welsh Guards. Vient ensuite la princesse Anne, colonelle des Coldstream Guards. Elle est l’un des membres les plus actifs de la famille royale : c’est elle qui effectue le plus d’obligations protocolaires. Enfin arrive le prince William, colonel des Irish Guards. C’est dans l’ancien bureau du Duc de Wellington que les membres de la famille royale assistent à la parade militaire. La reine n’est pas présente car il semblerait que, dans son état, rester assise deux heures soit très incommodant.

La parade militaire

© Tous droits réservés

A 12h précises commence la parade. Suivi par les deux autres membres de la famille royale, le prince Charles procède au passage en revue des troupes, un moment historique puisque c’est la première fois que la reine Elisabeth II ne l’effectue pas elle-même. Ensuite, les trois cavaliers assistent à toute la parade. Puis trois coups de tambour et les ordres lancent l’escorte à la couleur. Un des objectifs de cet événement est le passage du drapeau des Irish Guards. Durant la parade, des quick marches et slow marches se succèdent et assurent le rythme. Ensuite, le passage du drapeau s’opère. A chaque moment de transition, il y a le salut royal avec le " God Save the Queen ". Durant la parade militaire, les ordres se suivent, différentes musiques passent, d’ailleurs, on continue de composer spécialement pour le jubilé des morceaux contemporains. Les militaires avancent suivant différents rythmes, tantôt rapides, tantôt lents, et réalisent aussi plusieurs formes géométriques, sous l’œil attentif de la famille royale et des petits princes et princesse. Chaque régiment a sa marche lente associée à sa musique militaire. Il y a des pas en avant, des pas en arrière, des pas sur le côté et des rotations. A la fin du spectacle, on assiste au défilé des troupes montées.

Royal Air Force parade

Les 18 membres de la famille royale arrivent sur le balcon. Parmi eux, la reine se tient à côté de son petit-fils Louis à qui elle communique quelques explications sur la parade. A plusieurs reprises, elle sourit. Visiblement, elle apprécie le défilé aérien. Ce spectacle périlleux demande beaucoup d’organisation et doit respecter un timing précis ; il nécessite donc toute une répétition. L’année dernière, le peuple anglais n’a pas pu suivre le défilé à cause du covid, par conséquent, cette année, l’évènement est d’autant plus attendu. Durant le défilé, les Londoniens et la famille royale ont pu voir des " Speed Fires ", le " Dakota ", des avions militaires, des avions de combat, des A400M permettant de transporter des troupes … (avions que la Belgique possède également) et plusieurs avions de chasse volant en cohésion pour former le chiffre 70. Quelques instants plus tard arrivent plusieurs avions qui forment les couleurs du drapeau anglais. Malgré sa fatigue, la reine aura certainement apprécié ce moment.

Articles recommandés pour vous