Santé & Bien-être

Trop d'écran chez les tout-petits pourrait être associé à une plus grande sédentarité à l'âge de 5 ans

Trop d'écran chez les tout-petits pourrait être associé à une plus grande sédentarité à l'âge de 5 ans.

© Thanasis Zovoilis - Getty Images

01 févr. 2020 à 13:00Temps de lecture1 min
Par RTBF TENDANCE avec AFP

Au-delà des recommandations

Une nouvelle recherche dirigée par des chercheurs de l'université nationale de Singapour pointe à nouveau les dangers d'un trop-plein d'écran pour les bambins.

L'étude s'appuie sur les données du temps de visionnage d'écrans (télévision, smartphone, tablette) de plus de 500 enfants âgés de 2 à 3 ans issu d'une étude de cohorte. Le mode de vie de ces enfants a ensuite été évalué à l'âge de 5,5 ans à partir d'accéléromètres permettant de mesurer des activités telles que le sommeil, le comportement sédentaire, l'activité physique légère et modérée à intense.

En moyenne, les enfants étudiés ont passé 2,5h par jour devant un écran, bien plus que les recommandations de l'OMS, qui préconisent de limiter le temps d'exposition aux écrans à moins d'une heure par jour chez les enfants de 2 ans.

Dans cette étude, les écrans sont accusés d'augmenter les risques de sédentarité : ce dernier serait plus élevé chez les enfants de 5 ans qui ont passé plus de 3h par jour devant un écran à l'âge de 2-3 ans.

Un déplacement de l'activité physique

Selon l'étude, les enfants les plus exposés aux écrans s'asseyaient en moyenne 40 minutes de plus par jour que les enfants qui ont passé une heure ou moins sur des écrans lorsqu'ils étaient plus jeunes.

Ce niveau plus élevé d'utilisation des écrans à un âge précoce est associé à une diminution moyenne de 30 minutes de l'activité physique légère quotidienne et de 10 minutes de l'activité physique modérée à vigoureuse.

Ces résultats sont similaires pour tous les supports d'écran.

"Nos résultats indiquent que le visionnage d'écran pourrait déplacer l'activité physique pendant la petite enfance, et suggèrent que la réduction du temps de visionnage d'écran dans la petite enfance pourrait favoriser des comportements plus sains et les résultats associés plus tard dans la vie", alertent les chercheurs qui ont réalisé l'étude, publiée dans The Lancet.

Sur le même sujet

Mettre des enfants tôt le matin devant un écran favoriserait les troubles du langage

Psychologie

Récompenser les enfants avec les écrans serait contre-productif

Psychologie

Articles recommandés pour vous