Regions Liège

Trop peu de policiers pour assurer la sécurité : le match Standard-Beerschot est reporté

Le 2 décembre dernier, le Standard avait accueilli le Beerschot pour un match de coupe

© Belga – Bruno Fahy

15 déc. 2021 à 16:31Temps de lecture1 min
Par Martial Giot

Le match de Pro League de football Standard-Beerschot prévu ce soir est reporté.

Ce report était dans l’air, en raison de l’impasse dans laquelle se trouvent les négociations entre la ministre de l’intérieur et les policiers.

Policiers locaux et fédéraux de la province de Liège menaçaient de partir en grève. Cet après-midi, ils ont été environ 350 à tenir une assemblée générale. Les participants ont jugé les dernières propositions de revalorisation de la ministre de l’intérieur insuffisantes.

Les syndicats n’ont pas appelé au boycott du match mais ont indiqué que les policiers qui ne prendraient pas leur service pour le match de ce soir seraient couverts.

Pas une mission essentielle

Le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, après avoir constaté que trop de policiers s’étaient déclarés malades, a jugé que la sécurité ne pouvait pas être assurée au stade de Sclessin.

Il avait déjà annoncé que s’il procédait à des réquisitions ce serait pour assurer des missions essentielles et qu’un match de football n’en faisait pas partie. Il a donc pris un arrêté interdisant la tenue du match Standard-Beerschot. Dans la foulée, le gouverneur de la Province de Liège, Hervé Jamar, a décidé de prendre lui aussi, un arrêté d’interdiction.


 

Extrait du JT

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous