RTBFPasser au contenu

Le Scan

Trottinettes électriques : le grand flou juridique

Vous les avez déjà tous aperçues, parce que depuis quelques années, elles envahissent complètement nos routes. Les trottinettes électriques font aujourd’hui partie de ce qu’on appelle "la nouvelle mobilité", "la mobilité douce". Alors, en matière d’efficacité et de sécurité, finalement que dit le Code de la route ? Vous allez le voir, le Code ne donne pas vraiment de codes…

Trottinettes électriques : le grand flou juridique

Le Scan

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Considéré comme un piéton ou un cycliste

Quand on y regarde d’un petit peu plus près, le Code de la route ne donne aucune règle spécifique par rapport aux trottinettes motorisées. En fait, si vous roulez à plus de 25 km/h, vous êtes considéré comme un cycliste, en deçà, vous êtes considéré comme un piéton. Une absence de règles qui donne une belle cacophonie, notamment par rapport à nos pays voisins.

Prenons quelques exemples. D’abord, y a-t-il une vitesse maximale autorisée ? En Belgique, vous pouvez roulez jusqu’à 25 km/h. En revanche en Allemagne, en Suisse, en Italie ou au Danemark, c’est 20 km/h maximum.

Ensuite y a-t-il une puissance maximale autorisée ? En Belgique, pas de règle ! Contrairement à la France, l’Italie, l’Espagne ou encore la République Tchèque.

Et puis enfin, peut-on rouler sur le trottoir ? Oui, vous pouvez rouler sur le trottoir en Belgique ! Mais cela est interdit en Allemagne, en Autriche, en France, en Italie ou en Espagne…

De nouvelles règles sur la route, une nécessité

Bref, on l’aura compris, le Code de la route n’est pas adapté, mais on nous le promet : ça va changer bientôt. Georges Gilkinet, Ministre fédéral de la Mobilité :

"L’objectif avec mes collègues de la mobilité en région, c’est d’aboutir dans le courant de l’année 2022 avec une clarification et un renforcement des règles, par exemple le fait de ne pas pouvoir rouler en trottinette sur les trottoirs. Sur les trottoirs, c’est la place des piétons, pas des trottinettes !"

Est-ce qu’il y aura d’autres interdictions ? On pense par exemple au fait de rouler à plusieurs sur un même véhicule…

"Effectivement, il faut pouvoir garder la maîtrise de son véhicule, de tout véhicule. Et ce n’est pas une bonne idée d’être à deux sur une trottinette. C’est une autre chose que nous devrons clarifier dans le cadre des changements que nous voulons apporter."

Pas de standards de sécurité jusqu'à présent

On a triplé en 18 mois le nombre d’accidents à trottinette électrique

Ca c’était pour les règles sur la route, mais qu’en est-il des règles pour les trottinettes elles-mêmes ? Des trottinettes électriques, on peut en trouver partout, et à peu près à tous les prix. Mais c’est bien le problème, il n’y a aucune règle qui encadre la vente de ce type d’engins.

"Il peut y avoir des différences au niveau des freins", explique Benoit Godart, porte-parole de l'Institut VIAS - Sécurité routière. "Vous voyez ici, c’est une petite manette où il faut appuyer, la distance d’arrêt est plus élevée, ici ce sont des freins comme sur un vélo, ces freins sont beaucoup plus puissants", dit-il en comparant deux modèles.

"On peut avoir une assise qui est plus fine ou plus large", continue-t-il. "Les assises plus larges peuvent inciter certaines personnes à se mettre à deux. Donc, ça a aussi des inconvénients. Certaines ont une bonne suspension, d’autres n’en ont pas. Le feu arrière est parfois un peu trop surélevé, au lieu d’être vertical et donc plus visible. Donc il y a vraiment des différences, même en matière de sécurité routière entre tous les modèles de trottinettes électriques."

Avec d’une part le manque de règles comme les mesures de protection, ou encore sur la vitesse de ces engins, et puis d’autre part la multiplication de la présence des trottinettes électriques sur nos routes, notre journaliste en a fait elle-même l’amère expérience, c’est ici que l’on constate le plus les conséquences concrètes : aux urgences.

"Avant, nous en avions un à deux par semaine, maintenant on peut aller jusque deux tous les deux jours. On a triplé en 18 mois le nombre d’accidents à trottinette électrique. Ces accidents sont principalement des accidents des extrémités des membres supérieurs et des membres inférieurs", constate Jean-Christophe Cavenaile, chef du service des urgences du CHU Brugmann.

Enfin, si vous roulez en trottinette électrique, vous n’avez pas besoin de plaque d’immatriculation et donc pas besoin d’assurance spécifique en cas de chute. C’est votre assurance familiale qui prendra le relais.

Sur le même sujet

17 mars 2022 à 11:54
2 min
22 févr. 2022 à 14:19
2 min

Articles recommandés pour vous