RTBFPasser au contenu
Rechercher

Troubles de l'attention et du sommeil, la solution : coacher ses ondes cérébrales

Coaching par ondes cérébrales dans un cocon de chromothérapie
30 mai 2021 à 06:55 - mise à jour 30 mai 2021 à 08:40Temps de lecture2 min
Par Lucie Dendooven

L’Intelligence artificielle a des déclinaisons particulièrement intéressantes dans le monde médical. Une spin-off Human Waves a mis au point des traitements sous forme de coaching des ondes cérébrales. En quoi ça consiste ? Pour le savoir, rendez-vous au laboratoire de neurophysiologie et de biomécanique situé sur le campus Erasme de l’Université Libre de Bruxelles. Nous sommes accueillis par le professeur Guy Cheron dans une grande salle. L’un de ses pans de mur est recouvert d’un immense écran vidéo reproduisant l’activité neuronale d’un cerveau. Nous sommes d’emblée plongés au cœur du propos.

Un robot de Toy story qui fonctionne par la force de la pensée

Aujourd’hui, il a demandé à l’un de ses collaborateurs d’être cobaye mais d’ordinaire, ce sont des enfants souffrant de troubles de l’attention et d’hyperactivité qui se prêtent à l’exercice. Jean, notre cobaye est coiffé d’un casque d’électroencéphalographie, posé à même le cuir chevelu. Ce dernier est connecté à un ordinateur capable d’enregistrer l’activité de ses ondes cérébrales. Aux pieds de Jean, un petit robot qui semble tout droit sorti du film d’animation Toy story. Mais celui-ci bouge par la seule force de sa pensée. Yeux fermés et relaxés, son cerveau produit des rythmes alpha qui font bouger le robot.


►►► A lire aussi : Intelligence artificielle, biotechnologies, data… Le monde de demain sera technologique ou ne sera pas

Guy Cheron, nous explique de quoi il s’agit : "C’est un rythme lié à un état de repos où le cerveau est dans une situation très économe où il dépense le moins d’énergie. Ses oscillations créent un rythme unificateur de l’activité cérébrale. Ce rythme, nous pouvons l’améliorer par l’entraînement."


►►► A lire aussi : "Ma prof ne comprenait pas ce que j’avais" : Colin, 10 ans, atteint du TDA/H, trouble du déficit de l’attention avec hyperac​​​​​​ tivité

Le petit robot est devenu, depuis quelques années, un auxiliaire incontournable des enfants hyperactifs. Avec lui, ils apprennent à gérer leur concentration et leur calme, nous l’explique Guy Cheron : "L’enfant prend conscience que pour une fois, on ne lui interdit pas de faire quelque chose. Il va aller lui-même dans cet état mental. Il va le faire par le jeu, par le fait qu’il est récompensé automatiquement."

Ce robot est désormais devenu une alternative aux traitements médicamenteux.

Un cocon de chromothérapie pour réapprendre à dormir

Dans le laboratoire de neurophysiologie d’Uccle, le spin-off Human Waves développe également un programme de traitement des troubles du sommeil. Ici, il s’agit d’aider une patiente à produire un rythme thêta correspondant au rythme du sommeil. La patiente prend place dans un cocon de chromothérapie. Une sorte de couchette dotée de lumières qui jouent un rôle relaxant. La voix enregistrée d’un coach murmure à l’oreille de la patiente un rythme de respiration qui petit à petit la fait glisser dans un état de relaxation. Pendant ces séances répétées, l’activité cérébrale de la patiente est enregistrée.

Anne-Marie Clarinval, administratrice déléguée de Human Waves insiste : "C’est en enregistrant les rythmes des ondes cérébrales que l’on peut vérifier si la patiente a pu réellement produire des rythmes plus lents associés à l’endormissement."

Ce coaching des ondes cérébrales comme on l’appelle, est lui aussi, une alternative aux traitements médicamenteux tels que des somnifères, à condition qu’il se fasse en concertation avec un médecin.

Articles recommandés pour vous