Turquie : l'auteur de l'attentat d'Istanbul en janvier 2017 écope de la prison à vie

Turquie : l’auteur de l’attentat d’Istanbul en janvier 2017 écope de la prison à vie

© YASIN AKGUL - AFP

07 sept. 2020 à 19:20 - mise à jour 07 sept. 2020 à 19:20Temps de lecture1 min
Par Belga

Un tribunal turc a condamné lundi à 40 peines de prison à vie un Ouzbek reconnu coupable d’avoir perpétré un attentat qui avait fait 39 morts d’une une discothèque d’Istanbul le soir du Nouvel An 2017, ont rapporté les médias.

Abdulkadir Masharipov, dont le procès avait commencé fin 2017, a écopé au total de 40 condamnations à la prison à perpétuité, une pour chacune des 39 personnes tuées – dont 27 étrangers — et une pour l’ensemble du massacre revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), selon l’agence étatique Anadolu.

L’attaque, dans la boîte de nuit huppée Reina, sur le Bosphore, avait également fait près de 80 blessés.


►►► À lire aussi : Procès Charlie Hebdo et Hyper Cacher : quelles peines encourent les accusés ?


Abdulkadir Masharipov qui a été arrêté une quinzaine de jours après l’attentat, a avoué en être l’auteur. Mais lors d’une audience de son procès en févier 2019 il était revenu sur ses aveux, affirmant qu’il n’avait pas conduit l’attaque et qu’il n’était "pas l’individu avec une kalachnikov dans les mains" vu à ce moment-là.

L’attentat du Reina fut le premier en Turquie à être revendiqué de façon directe par l’EI, même si Ankara lui a imputé d’autres attaques.

La discothèque Reina a été partiellement démolie en mai 2017 sur ordre de la municipalité d’Istanbul pour infraction aux règles d’urbanisme, sans jamais avoir rouvert ses portes.

Archive JT : attentat meurtrier à Istanbul, le soir du nouvel-an 2017 (sujet du 1er janvier 2017)

Archive JT : attentat meurtrier à Istanbul, le soir du nouvel-an 2017 (sujet du 1er janvier 2017)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous