Monde

Turquie : une cité millénaire bientôt engloutie par l’eau

Vue aérienne de l’ancienne ville de Hasankeyf qui sera bientôt immergée dans le cadre d’un projet de barrage controversé.

© AFP – 21 Février 2020

08 mars 2020 à 17:21 - mise à jour 08 mars 2020 à 17:22Temps de lecture1 min
Par Aurélie Didier et Philippe Antoine

C’était programmé. Cette fois, cela se vérifie jour après jour. La cité millénaire d’Hasankeyf, en Turquie, est peu à peu engloutie par les eaux du Tigre pour les besoins d’un barrage hydroélectrique. Pourtant, elle semblait avoir résisté à l’usure du temps : elle a été le théâtre de plusieurs civilisations qui toutes, y ont laissé leur empreinte. Hasankeyf est d’ailleurs un site classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Mais chaque jour, les eaux du Tigre engloutissent un peu plus cette cité vieille de douze mille ans. Aujourd’hui, on y démonte et récupère ce qui peut encore servir. Cetin Yildrimer voit aussi disparaître son revenu. Il y a quelques mois encore, il gagnait sa vie comme guide touristique. "En temps normal, je travaillais dans le secteur du tourisme. Je vendais des brochures, je racontais l’histoire de ce lieu. Mais malheureusement, depuis quelques mois, plus personne ne vient… à part les journalistes."

Des gens visitent l’ancienne ville de Hasankeyf qui sera bientôt sous l’eau dans le cadre d’un projet de barrage, malgré des années de protestations de la part des habitants et des militants.
Des gens visitent l’ancienne ville de Hasankeyf qui sera bientôt sous l’eau dans le cadre d’un projet de barrage, malgré des années de protestations de la part des habitants et des militants. © AFP – 24 Février 2020

Un barrage et la promesse de retombées économiques

Il y a tout de même quelques rares visiteurs, curieux d’observer le spectacle de la montée du niveau de l’eau et la disparition des bâtiments. Ils se demandent également si le barrage hydroélectrique pourra générer des retombées économiques, comme promis par les autorités turques. Selon Sedat, visiteur d’un jour : "Avant tout, c’est une bonne chose pour le secteur de l’énergie, pour la production d’électricité. Mais pour l’agriculture aussi ce sera utile et bénéfique." Le barrage hydroélectrique d’Illisu est censé doper l’économie de cette région longtemps négligée par le gouvernement turc.

Les opposants au projet, eux, dénoncent le fait que ce barrage va surtout effacer un pan de l’identité de cette région à majorité kurde. C’est ce que questionne Cetin Bato, membre du parti d’opposition pro-kurde HDP : "Est-ce que la Turquie avait vraiment besoin de ce barrage ? Nous n’avons jamais cessé de poser cette question." Entre un canyon coulé dans le béton et l’eau qui engloutit chaque jour un peu plus ce patrimoine historique, difficile de savoir à quoi ressemblera Hasankeyf dans quelques années.

Turquie : une cité millénaire disparaît peu à peu sous l'eau

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Une cité engloutie vieille de 12.000 ans trouvée au large de la Louisiane ? Non, pas encore

Patrimoine

Articles recommandés pour vous