Réseaux sociaux

Twitter : Jimmy Fallon n’est pas mort, pas de panique

© Getty Images

17 nov. 2022 à 09:08Temps de lecture1 min
Par Chloé Rosier

Jimmy Fallon demande de l’aide à Elon Musk sur Twitter à la suite du hashtag #RIPJimmyFallon qui devient une tendance sur le réseau social.

Tout partirait d’une blague de l’utilisateur EclipseShade69 qui a posté en plaisantant le hashtag avec une photo de James Corden : "Parti mais pas oublié. Repose en paix roi. 19 septembre 1974-15 novembre 2022 #RIPJimmyFallon". Il n’aura pas fallu longtemps avant que les hommages à l’ancien animateur du Saturday Night Live fusent sur le réseau social, d’abord comme des blagues, ensuite de manière plus sérieuse. L’humour satirique des utilisateurs de Twitter n’étant parfois pas très bien compris, ce genre de fausses rumeurs peut rapidement prendre de l’ampleur.

Si la semaine passée la mort de Jimmy Carter annoncée par un faux compte n’était pas de l’humour, cette fois-ci il semblerait que ce soit bien une blague (entre le nom et la photo de deux personnes différentes) qui ait dérapé.

Loading...

Notons donc que le présentateur du The Tonight Show est bien vivant et qu’il a d’ailleurs demandé publiquement de l’aide à Elon Musk, nouveau propriétaire du réseau social Twitter.

Fallon a écrit : "Elon, pouvez-vous résoudre ce problème ? #RIPJimmyFallon."

Surfant sur l’humour propre à ce réseau social, le PDG de Tesla lui a répondu : "Réparer quoi ?"… "Attendez une seconde, comment savons-nous que vous n’êtes pas un voleur de corps extraterrestre prétendant être Jimmy ! ? Dites quelque chose que seul le vrai Jimmy dirait."

Loading...
Loading...

Il n’aura donc fallu que quelques jours après que Musk a licencié les modérateurs de contenu externalisés de Twitter, qui sont chargés de gérer la désinformation sur la plate-forme, pour qu’une fake news prenne de l’ampleur rapidement.

Interviewée par ABC, Melissa Ingle, qui a travaillé chez Twitter en tant que sous-traitante pendant plus d’un an, craint que le licenciement massif n’augmente le contenu nuisible et haineux sur Twitter : "J’adore la plateforme et j’ai vraiment aimé travailler dans l’entreprise et essayer de l’améliorer. Et j’ai vraiment peur de ce qui va passer entre les mailles du filet."

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous