Monde

Ukraine : Johnson affirme qu’il travaillera "de concert" avec Macron pour sanctionner la Russie

© AFP or licensors

Le Premier ministre britannique Boris Johnson et le président français Emmanuel Macron sont convenus mardi de continuer à "travailler de concert" pour sanctionner des intérêts russes, après la reconnaissance par Moscou de l’indépendance des régions séparatistes en Ukraine, a indiqué Downing Street.

Lors d’un entretien téléphonique au cours duquel M. Johnson a informé le président français sur les sanctions adoptées par le Royaume-Uni, "les dirigeants sont convenus de la nécessité de continuer à travailler de concert pour cibler des individus et entités russes finançant l’approche agressive du président Poutine" en Ukraine, a déclaré un porte-parole dans un communiqué.

 

A cette occasion, M. Johnson a réitéré que la reconnaissance par Vladimir Poutine de l’indépendance de régions prorusses constituait "une grave violation du droit international" et qu’en envoyant des troupes dans l’est du pays, "il avait déchiré les accords de Budapest et de Minsk", a-t-il poursuivi.

Pour les deux dirigeants, "les actions de la Russie ne menacent pas seulement la souveraineté de l’Ukraine, mais sont aussi une attaque flagrante contre la liberté et la démocratie", a ajouté le porte-parole.

Le Royaume-Uni a sanctionné mardi trois oligarques proches du Kremlin et cinq banques russes pour "frapper la Russie très fort", se disant prêt à aller plus loin en cas de nouvelle escalade militaire.

De son côté, l’Union européenne, dont ne fait plus partie le Royaume-Uni, a aussi approuvé un "paquet de sanctions" contre la Russie, "à l’unanimité", a indiqué le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian.

Sur le même sujet:

Sur le même sujet

Piotr Tolstoï, vice-président de la Douma : "On s’en fout de ces sanctions"

Monde

Ukraine : Washington annonce des sanctions et annule une rencontre avec le chef de la diplomatie russe

Monde

Articles recommandés pour vous