Monde

Ukraine : la Chine accuse les Etats-Unis d'alimenter la tension autour de l'Ukraine

Zhang Jun, l'ambassadeur chinois à l'ONU.

© 2019 Getty Images

17 févr. 2022 à 18:10Temps de lecture1 min
Par Belga

La Chine a accusé jeudi les Etats-Unis, sans les nommer, d'alimenter la tension autour de l'Ukraine, qui vient selon Pékin de l'élargissement de l'Otan "qui va à l'encontre de notre époque", lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU.

"La Chine estime que toutes les parties concernées devraient laisser la raison l'emporter et tendre vers un règlement politique en s'abstenant de tout acte de nature à exacerber les tensions ou alimenter la crise", a déclaré l'ambassadeur chinois à l'ONU, Zhang Jun.

"Rien n'arrive sans raison. L'élargissement de l'Otan est une question que l'on ne peut pas évacuer face aux tensions en Ukraine. L'expansion constante de l'Otan, dans le sillage de la guerre froide, va à l'encontre de notre époque, à savoir préserver la sécurité commune", a ajouté le diplomate chinois.

"La sécurité régionale ne peut pas être garantie au travers de l'élargissement d'un bloc militaire. Cela vaut pour l'Europe comme pour d'autres régions du monde", a poursuivi Zhang Jun.

Evoquant implicitement les Etats-Unis, le diplomate a souligné que le monde comptait "un pays qui refuse de renoncer à sa mentalité de la guerre froide, qui dit une chose et en fait une autre pour parvenir à une supériorité militaire".

Et cela se voit, selon lui, "notamment dans la région Asie-Pacifique, créant des petits cercles trilatéraux qui visent à provoquer la confrontation". Les Etats-Unis ont récemment scellé un pacte avec l'Australie et le Royaume-Uni dans cette région.

"Ceci ne vise qu'à créer le trouble dans la région Asie-Pacifique et cela menace la stabilité régionale au détriment des pays qui la composent", a estimé l'ambassadeur chinois.

Sur le même sujet

Pourparlers sur l’Ukraine : l’Allemagne encourage la Russie à éviter la "désinformation" sur le retrait de troupes

Monde

Un nouveau pont en Biélorussie à proximité de l’Ukraine : les troupes russes sont-elles vraiment sur le départ ?

Monde

Articles recommandés pour vous