Monde Europe

Ukraine : la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux selon Microsoft

© © Tous droits réservés

Microsoft avertit : la cyberattaque massive subie par les ministères et sites gouvernementaux ukrainiens vendredi, dans lequel Kiev voit la main de Moscou, pourrait rendre toute la structure informatique du gouvernement inopérable.

"Le logiciel malveillant (malware), qui ressemble à un rançongiciel mais n’a pas de mécanisme de récupération de la rançon, vise à détruire et rendre inopérables les sites visés, et non pas à récupérer une rançon", a déclaré le géant américain des logiciels dans un post sur son blog.

De plus, l’attaque semble avoir visé plus d’organismes qu’on ne le pensait initialement, selon Microsoft.

Sur des dizaines de systèmes appartenant au gouvernement

"Nous avons trouvé ce logiciel malveillant sur des dizaines de systèmes appartenant au gouvernement mais aussi à des ONG et à des organisations d’informations technologiques, toutes basées en Ukraine. A ce stade, nous ne pouvons dire quel est le cycle opérationnel de cette attaque, ni combien d’autres organisations peuvent en être victimes", a ajouté la compagnie.

Elle a également indiqué n’avoir pas jusqu’à présent pu identifier l’origine de ces attaques. L’Ukraine et l’Occident y voient la main de Moscou, et certains jugent que ce pourrait être un préliminaire à une attaque militaire sur le terrain.

L’Ukraine a affirmé vendredi avoir des "indices préliminaires" indiquant une possible implication de services secrets russes.

Le Kremlin a immédiatement rejeté ces accusations.

Cette cyberattaque survient alors que la tension est au plus haut entre l’Ukraine et la Russie, que Kiev accuse d’avoir massé des troupes à sa frontière pour préparer une éventuelle invasion.

Sur le même sujet

La cyberguerre, l’autre front : "Il y a vraiment de quoi s’inquiéter en Belgique"

Monde

Cyberattaque : l’Ukraine dit avoir des "preuves" de l’implication de la Russie

Monde Europe

Articles recommandés pour vous