Monde Europe

Ukraine : la Norvège se joindra aux sanctions de l'UE contre la Russie

© Belga

22 févr. 2022 à 13:45Temps de lecture1 min
Par Belga

La Norvège, qui n'est pas membre de l'Union européenne, a annoncé mardi qu'elle se joindrait aux sanctions à venir de l'UE contre la Russie dans le cadre de la crise ukrainienne. Le pays scandinave a aussi confirmé la tenue sur son sol en mars de grandes manœuvres bisannuelles de l'Otan, dans ce qui devrait être le plus grand exercice militaire de l'Alliance atlantique cette année.

"La situation en Ukraine (...) est à un niveau qui est dramatique", a déclaré le Premier ministre norvégien, Jonas Gahr Støre, lors d'un point de presse à Oslo. "Hier était un tournant", a-t-il dit en référence à la décision du président russe Vladimir Poutine lundi de reconnaître les régions séparatistes ukrainiennes.

Le chef du gouvernement norvégien doit se rendre dans l'après-midi à Bruxelles - un déplacement planifié de longue date - où, a-t-il dit, il se joindra aux sanctions que les Vingt-Sept décideront à l'égard de la Russie. "Il est important de réagir assez fermement à ce qui s'est produit depuis une journée", a-t-il ajouté. M. Støre a aussi répété que les manœuvres Cold Response 2022 de l'Otan, prévues dans la seconde quinzaine de mars en Norvège, se tiendraient comme prévu. 

Quelque 35.000 soldats de 28 États sont attendus pour s'y entraîner au combat par grand froid. Ces manœuvres, qui se tiennent tous les deux ans dans le pays à distance respectueuse de la Russie voisine, ont été dûment annoncées et Moscou a été invitée à envoyer des observateurs, a fait valoir M. Støre. Aucun surcroît anormal d'activité militaire russe n'a, selon lui, été récemment détecté près du territoire norvégien.

Dans le cadre des mesures de réassurance de l'Otan, la Norvège a annoncé la semaine dernière l'envoi en Lituanie de 30 à 60 soldats supplémentaires qui s'ajouteront aux 140 présents déjà sur place, sous commandement allemand.

Sur le même sujet: JT 22/02/2022

Sur le même sujet

Energie : la Norvège ambitionne 1500 éoliennes en mer à l’horizon 2040

Energie

Piotr Tolstoï, vice-président de la Douma : "On s’en fout de ces sanctions"

Monde

Articles recommandés pour vous