Monde

Ukraine : l’Australie et la Nouvelle-Zélande appellent leurs ressortissants à quitter le pays

© Tous droits réservés

Les gouvernements australien et néo-zélandais ont sommé, samedi, leurs ressortissants présents en Ukraine de quitter immédiatement le pays, alors que les craintes d’invasion par la Russie continuent de grandir.

Les tensions croissantes entre la Moscou et Kiev poussent ainsi les deux pays d’Océanie à avertir leurs citoyens qu’ils devraient partir tant qu’il reste des vols commerciaux, le Premier ministre australien Scott Morrison qualifiant la situation sur place de "très grave".

"La situation sera très volatile si un conflit éclate. Nous espérons et prions pour que cela n’arrive pas", a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse.

La Nouvelle-Zélande n’a, elle, pas de représentation diplomatique en Ukraine, a indiqué la ministre des Affaires étrangères Nanaia Mahuta. L’assistance consulaire sera donc "très limitée", a-t-elle averti : "La situation sécuritaire en Ukraine pourrait changer brusquement et les Néo-zélandais sur place ne devraient alors pas compter sur une aide à l’évacuation dans ces circonstances."

Le "renforcement continu et sans précédent des forces militaires russes à sa frontière avec l’Ukraine est profondément préoccupant", a ajouté la ministre, qui a encore une fois appelé la Russie à "prendre des mesures immédiates pour réduire les tensions et le risque d’une grave erreur".

Cet appel à fuir le pays suit ceux de la Grande-Bretagne, de la Norvège, des Pays-Bas et des États-Unis, qui ont également exhorté leurs citoyens à quitter l’Ukraine le plus rapidement possible ces dernières heures.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous