RTBFPasser au contenu
Rechercher

Economie

Ukraine : l’intervention militaire russe fait trembler les marchés financiers

24 févr. 2022 à 07:12 - mise à jour 24 févr. 2022 à 11:04Temps de lecture2 min
Par Michel Gassée

En réaction à l’entrée des troupes russes en Ukraine, les principaux indices boursiers européens ont littéralement plongé dans le rouge ce matin en Europe. A Bruxelles, l’indice BEL 20 reculait 2,8% peu avant midi. L'indice Euro Stoxx 50, qui reprend les 50 plus grandes sociétés cotées de la zone euro, cédait lui 4,4%. Mais la situation reste très volatile. Il faudra également voir comment les grands indices boursiers américains vont se comporter à l'ouverture des échanges aujourd'hui. A ce stade, les premières indications suggèrent un repli de l'ordre de 2% pour l'indice Dow Jones et de 2,6% pour l'indice Nasdaq, à forte coloration technologique.

Le pétrole franchit le seuil des 100 dollars

C’est une première depuis 2014 : le prix du baril de Brent – la qualité européenne de pétrole – a franchi allégrement le seuil des 100 dollars. Cela dit, le pétrole américain, le WTI, a lui aussi franchi les 100 dollars aujourd'hui, soit une hausse de pratiquement 10% en un jour. Il faut dire que le pétrole est extrêmement sensible aux tensions géopolitiques, surtout quand elles concernent un des principaux producteurs d’or noir dans le monde, en l’occurrence, la Russie. Dans le même ordre d’idées, le prix du gaz européen coté à Rotterdam (le TTF) est également en forte hausse ce matin.

La plupart des matières premières s'embrasent

 

En fait, la guerre en Ukraine a un impact sur le prix de la plupart des matières premières et pas seulement sur les prix de l'énergie. L'aluminium, par exemple, s'échange à des niveaux historiques, plus de 3.400 dollars la tonne. Le prix du nickel s'envole également, la Russie en est un important producteur. Et puis, forte hausse aussi pour les matières premières agricoles, comme le maïs ou le blé. On l’oublie parfois, mais l'Ukraine et la Russie sont deux grands producteurs de blé, ils assurent à eux seuls un tiers des exportations mondiales de cette céréale.

Hausse de l’or, chute des cryptomonnaies

Les métaux précieux ont la réputation de protéger les investisseurs en cas de fortes tensions géopolitiques et, de fait, les cours de l’or – mais également de l’argent et du platine – sont en nette hausse ce matin sur les marchés à terme. L’once d’or a ainsi dépassé les 1970 dollars. Le seuil des 2000 dollars n'est plus très loin. En revanche, le plongeon est spectaculaire pour les cryptomonnaies. La plus importante d’entre elles, le bitcoin est même descendu sous les 35.000 dollars ce matin alors que, mardi, il tutoyait encore les 39.000 dollars.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine: la situation géopolitique n'a pas provoqué de cyberattaques supplémentaires en Belgique, selon le CCB

Guerre en Ukraine

Ukraine : plongeon des marchés boursiers après l’attaque russe. Le cours du pétrole s’envole

Politique

Articles recommandés pour vous