Icône représentant un article video.

Hip-Hop

Un air 2 familles : quand Sugarhill Gang emprunte la basse de Chic

1 air 2 familles : Sugarhill Gang et Chic

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Dans 1 air 2 familles, Philippe Briot nous explique comment une ligne de basse disco s’est retrouvée dans un des premiers succès du hip-hop.

En 1979, la chanteuse Sylvia Robinson et son mari Joe fondent le label Sugarhill Records, du nom de leur quartier, Sugarhill, à Harlem. A l’époque les temps sont difficiles pour le hip-hop, personne ne veut financer ce nouveau style de musique. Sylvia et son fils vont alors partir recruter les trois membres de ce qui deviendra le groupe Sugarhill Gang : Big Bank Hank, Master Gee et Wonder Mike. Sylvia les enferme dans un studio, et Rapper’s Delight, leur premier single, voit le jour.

Loading...

La colonne vertébrale du morceau, c’est la ligne de basse. Sugarhill Gang l’a emprunté au groupe Chic, qui à l’époque venait de sortir Good Times.

Chic, c’est à la base un duo : Nile Rodgers à la guitare et Bernard Edwards à la basse. Ils se rencontrent en 1970 alors qu’ils travaillent tous les deux comme musiciens de tournée. Après s’être essayé au jazz rock, c’est vers la fin des années 70 que Chic se lancera dans la vogue du disco et déboulera dans les charts avec Le freak et I want your love.

Loading...
Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous