Nations League - Foot

Un an et un jour après avoir frôlé le drame, Christian Eriksen va refouler la pelouse du Parken de Copenhague

© Ritzau/Scanpix

12 juin 2022 à 13:37Temps de lecture2 min
Par Martin Weynants

L’image est gravée dans les rétines de tous les amateurs de foot. Le 12 juin 2021, Christian Eriksen étendu sur la pelouse du Parken de Copenhague. Inanimé, entouré par ses équipiers. Son cœur s’est tout simplement arrêté.

Un an et un jour plus tard, le Danois sera de retour dans le même stade pour un match de Nations League. Ce ne sera pas la première fois qu’il refoulera cette pelouse avec le maillot de la sélection – il l’a déjà fait en mars – mais il est certain que la proximité de la date rendra ce moment particulier. Même si en 366 jours, la vie a repris son cours.

L’Autriche remplace la Finlande, mais le nom de l’adversaire a finalement bien peu d’importance. Le simple fait de revoir Christian Eriksen sur un terrain, crampons aux pieds relève du miracle.

"Je me souviens de tout, hormis les quatre minutes où j’étais absent […] Mes premières pensées ont été : est-ce que je pourrai rejouer au football ? Est-ce que je pourrai le faire correctement ? Est-ce que je vais retrouver un niveau normal ? Est-ce que je vais pouvoir aller où je veux ?", expliquait-il il y a quelques jours dans une interview accordée à la Premier League.

Puisque c’est l’Angleterre qui lui a ouvert les bras. Le club de Brendford, plus précisément. "Je suis reconnaissant envers Brentford pour m’avoir donné la chance de pouvoir rejouer. C’est un endroit très accueillant et chaleureux".

13 matches complets en trois mois et demi

Le pari des Bees est risqué – Eriksen ne s’est pas entraîné pendant 6 ou 7 mois et est équipé d’un défibrillateur -, il s’avère payant. Un coup d’œil plus précis à sa feuille de stats des derniers mois laisserait presque croire que tout est oublié. Son corps semble en tout cas avoir digéré l’épreuve d’il y a un an. Depuis sa première apparition avec Brendford (38 minutes) le 26 février, il enchaîne les titularisations et les matches complets (10).

"Quand vous vivez une telle expérience, aussi difficile, après c’est différent. Vous voyez les choses autrement […] La vie est quelque chose qui peut vous être retirée très rapidement. Il faut vraiment vivre l’instant présent et profiter du temps que vous avez avec ceux que vous aimez, lorsqu’ils sont près de vous. […] Je pense que ça m’a rendu plus détendu en ce qui concerne le football."

Eriksen a faim, de foot et de vivre tout simplement. La saison de Premier League terminée, il continue avec l’équipe nationale. Il vient encore d’aligner trois fois 90 minutes en 7 jours. Quand on sait d’où il vient, on a du mal à y croire. L’élégant médian n’a pas perdu son coup de patte. Au cours de ces 14 matches, il a marqué à 4 reprises et délivré 5 assists. Épatant.

Eriksen fait une crise cardiaque pendant Danemark-Finlande

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous