RTBFPasser au contenu
Rechercher

High tech

Un ancien cadre de WhatsApp regrette la vente à Facebook

07 mai 2022 à 08:00Temps de lecture1 min
Par Anthony Mirelli

Neeraj Arora, ancien chef des affaires chez WhatsApp, a partagé sur Twitter un long message, où il annonce regretter d’avoir participé aux négociations qui ont permis à Facebook de mettre la main sur la messagerie. 

”Aujourd'hui, je le regrette”

J’ai aidé à négocier l'offre d'achat de 22 milliards de dollars de Facebook. Aujourd'hui, je le regrette”, voilà ce qu’explique en quelques tweets Neeraj Arora. 

L’ancien cadre rappelle que lors de la vente, l’équipe de WhatsApp avait établi quelques règles, qui n’ont évidemment pas été respectées par Facebook. 

Lorsque nous avons commencé à parler de l'acquisition, nous avons exprimé notre position très clairement : pas de fouilles de données utilisateur,pas de publicité (jamais) et pas de suivi multiplateforme. FB et leur direction étaient d'accord et nous pensions qu'ils croyaient en notre mission.

Loading...

Évidemment, tout a très vite dérapé. À tel point qu’en 2018, lors de l’affaire Cambridge Analytica, Brian Acton, co-fondateur de WhatsApp, tweetait le hashtag “Delete Facebook.”

Loading...

Aujourd'hui, WhatsApp est la deuxième plus grande plate-forme de Facebook (encore plus grande qu'Instagram ou FB Messenger). Mais c'est l'ombre du produit pour lequel nous avons tant travaillé et que nous voulions construire pour le monde. Et je ne suis pas le seul à regretter qu'il ait fait partie de Facebook à l’époque“, poursuit Neeraj Arora, avant de conclure de manière cynique. 

Les entreprises technologiques doivent admettre quand elles font quelque chose de mal. Personne ne savait au début que Facebook deviendrait un monstre Frankenstein qui dévorerait les données des utilisateurs et crachait de l'argent sale. Nous ne le savions pas non plus.

Meta (ex-Facebook) n’a pas réagi aux propos de l’ancien cadre. Mais avec plus de deux milliards d’utilisateurs actifs sur sa messagerie, on se doute que le groupe se moque un peu des critiques.

Sur le même sujet

WhatsApp : cette nouveauté pourrait bien tout changer

High tech

WhatsApp cessera bientôt de fonctionner sur certains iPhone

High tech

Articles recommandés pour vous