RTBFPasser au contenu

Regions

Un boîtier connecté pour faciliter la vie quotidienne des personnes en situation de handicap

Le boîtier connecté par wifi permet aussi d’ajouter des connexions vers des boutons facilement connectables sur une chaise roulante ou une table de nuit.

La domotique pourrait faciliter les petites tâches quotidiennes des personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap. Une société de Jemeppe-sur-Sambre a créé un boîtier prototype connecté qui remplace des smartphones souvent trop compliqués à l’usage.

La box ressemble à un petit routeur wifi. Une batterie et une connexion à distance rendent l’objet transportable. Il se fixe par exemple sur une table de nuit ou une chaise roulante. Le but ? Permettre à des personnes à mobilité réduite d’ouvrir leur porte d’entrée, d’allumer la lumière ou le chauffage de leur domicile à distance : "On ne se rend pas compte des difficultés qu’ils affrontent. L’idée m’est venue d’un patient qui a perdu l’usage de tous ses membres mais qui voulait rester actif dans ses tâches à la maison. Comment parvenir à piloter toutes ces fonctions mais sans pouvoir utiliser une tablette ou un smartphone ? Même ouvrir sa porte d’entrée quand on ne peut pas tourner une clef, nous n’y pensons pas mais ça devient vite insurmontable", explique Nicolas Permiganau, co-créateur de la petite société avec sa compagne et bandagiste de formation.

Une mallette de démonstration a été créée : lampe, chauffage, ventilation sonnette, les applications sont nombreuses.
Une mallette de démonstration a été créée : lampe, chauffage, ventilation sonnette, les applications sont nombreuses. APT

Le prototype fonctionne à merveille : la connexion à une tablette est évidemment prévue mais de simples boutons peuvent également être connectés à la box pour effectuer des actions toutes programmables et adaptables en fonction des besoins ou du handicap. Une véritable application de domotique généralement peu accessible pour les personnes en situation de handicap ou même âgées désarmées face au petit écran d’un smartphone, ses petites icônes et ses multiples réglages : "On voulait simplifier le principe et aussi avoir un produit qui s’adapte, évolutif et compatible avec une multitude de systèmes. Souvent, la domotique est segmentée entre les marques spécialisées, les produits incompatibles entre eux et les prix aussi sont souvent beaucoup plus élevés, détaille Olivier Dereine, data engineer qui permet de développer l’application et les composants électroniques. Ici, on adapte les maisons des personnes avec des modifications dans les prises, les interrupteurs et ça devient fonctionnel".

Combiner différentes actions connectées à un seul boîtier avec une interface simplifiée permettra de rendre cette technologie accessible à ceux qui en ont le plus besoin : : "C’est ça aussi le but. Rendre la domotique utile à des patients pour qui ce n’est pas une envie, un luxe mais bien une technologie nécessaire. Ça donne du sens à ce que nous faisons", conclut Olivier Dereine.

Sur le même sujet

15 juin 2022 à 04:00
2 min
27 mai 2022 à 05:02
1 min

Articles recommandés pour vous