Equitation

Un cavalier belge peut devenir Champion du Monde ce dimanche : Jérôme Guéry sur Quel Homme de Hus

Le Cavalier belge Jerome Guéry sur Quel Homme de Hus lors de l’épreuve de Coupe des Nations d’Aachen 30 juin 2022

© Tous droits réservés

14 août 2022 à 06:28 - mise à jour 14 août 2022 à 07:42Temps de lecture2 min
Par Pierre Deprez

14 obstacles franchis sans faire tomber une seule barre, un petit point de pénalité pour 1" de trop, une magnifique 3e place au classement général provisoire sur 60 partants, la performance de la paire "Jérôme Guéry-Quel Homme de Hus" est à la hauteur de son talent : impressionnante.

Et pourtant !

"Je suis tellement déçu de notre contre-performance d’équipe (7e seulement alors que tout le monde voyait la Belgique sur le podium) que je n’ai pas goûté au plaisir de ce super résultat. On n’a pas fêté. Ce n’est que ce matin que je me suis dit que ma déception ne changerait plus rien et que je devais surtout me concentrer sur ma finale de dimanche".

Je suis venu pour une médaille donc il ne me reste que l’individuel

 

Le coup est jouable. Il reste deux épreuves à disputer ce dimanche, le Cavalier de Sart-Dames-Avelines (BW) occupe une prometteuse 3e place, à une crinière de la première (3.35 points de pénalité pour notre compatriote, pour 0.58 au passif de l’autoritaire leader, le Suédois Henrik von Eckermann).

"Quel Homme est dans une forme olympique. Il affiche une fraîcheur mentale et une fraîcheur physique étonnantes, surtout pour un cheval de 16 ans. Mais cela fait plusieurs années qu’il est le meilleur des chevaux de notre équipe dans les grands rendez-vous. Ici, le Bronze est possible, l’Argent et l’Or également. Mais je peux aussi tout perdre. Je ne dois pas penser à ça, mais me concentrer uniquement sur le parcours".

Si je ne décroche pas de médaille, oui je serai déçu

Mais mon Mondial ne sera pas raté pour autant, à condition d’être battu par plus fort".

Un podium mondial en individuel serait assurément la plus belle perf de la carrière de Guéry.

"J’ai gagné des Grands Prix prestigieux (La Baule, Knokke, Miami, Mexico,…) ainsi que des médailles par équipe (l’Or aux Championnats d’Europe 2019, le Bronze aux JO de Tokyo 2020), mais en individuel, ce serait mon "best".

Mon cheval est tellement fort que si je ne commets pas d’erreur, ça passera".

Pour ses premiers Mondiaux (il était "Réserve" à Tryon en 2018), notre compatriote a déjà signé trois parcours vierges de toute barre tombée. S’il en réussit encore deux et ne traîne pas en chemin (le petit péché mignon de sa monture) il est assuré de ramener du Bronze sur sol belge. Mieux encore ? !

Si c’est l’Or, cela comblera un vide de 12 ans.

Le dernier cavalier noir-jaune-rouge Champion du Monde en saut d’obstacles est Philippe le Jeune sur Vigo d’Arsouilles, en 2010.

Ce dimanche, 14H, Jérôme Guéry a rendez-vous avec l’histoire.

Et nous, avec Auvio ! Ne ratez rien de ce rendez-vous qui sera à suivre dès 14h dans le Live vidéo en tête d'article.

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous