RTBFPasser au contenu

Societe

Un cycliste interpellé pour avoir attaché son vélo à un poteau : que dit le Code de la route ?

Un cycliste interpellé pour avoir attaché son vélo à un poteau : que dit le Code de la route ?

Plus que jamais en ces jours ensoleillés, nombreux d’entre nous vont en profiter en se baladant à vélo. Mais une question se pose après une histoire rocambolesque vécue par un cycliste. Pouvons-nous attacher notre vélo à un poteau sans prendre le risque de recevoir une amende ?

Un cycliste bruxellois interpellé par la police

Cette question, nous nous la posons à la suite d’une histoire à tomber de sa selle. Dans le centre-ville de Bruxelles, un cycliste a été interpellé par un agent de police alors qu’il détachait son vélo d’un poteau. Le policier lui a expliqué qu’il était interdit d’attacher son vélo à des poteaux, et qu’il fallait l’attacher au mobilier urbain prévu à cet effet.

Ce dernier explique au cycliste qu’il risque deux amendes de 76 euros chacune. Une pour avoir attaché un vélo à un endroit qui n’est pas prévu pour cela, et l’autre pour dégradation du mobilier urbain. Amendes, qu’il n’a heureusement pas infligées au cycliste pour le moins stupéfait par cette remarque.

Capture d'écran Facebook

Pour répondre à la question si un cycliste peut stationner son vélo à un poteau ou partout ailleurs sans prendre le risque de recevoir une amende, le bon réflexe est de consulter le sacro-saint Code de la route. Effectivement, la bible de la sécurité routière a une réponse à tout.

Il n’y a pas un article qui définit l’endroit où un cycliste doit attacher son vélo

L’article 23.3 du Code de la route stipule que "les bicyclettes et les cyclomoteurs à deux roues doivent être rangés en dehors de la chaussée et des zones de stationnement visées à l’article 75.2 de telle manière qu’ils ne gênent pas ou ne rendent pas dangereuse la circulation des autres usagers, sauf aux endroits signalés conformément à l’article 70.2.1.3°.f."

Afin de décortiquer l’article 23.3 du Code de la route, nous avons dans un premier temps contacté Benoît Godart, le porte-parole de Vias, l’institut pour la sécurité routière. Ce dernier, qui n’en croit pas ses oreilles à l’écoute du récit, précise : "D’abord, il n’y a pas un article qui définit l’endroit où un cycliste doit attacher son vélo. Cela étant dit, l’article 23.3 dit que vous ne pouvez pas gêner les piétons, ni rendre leur circulation dangereuse. Entendez par là que si vous stationnez votre vélo en plein milieu du trottoir, vous êtes en infraction car le risque existe. Dans ce cas précis, il s’agit d’une infraction du second degré. Un agent de police serait en droit de vous adresser une amende fixée à 116 euros."

C’est vraiment une histoire tirée par les cheveux

Quant à l’argument avancé d’une hypothétique dégradation du mobilier urbain, Benoît Godart réfute une possible contravention tant cette idée lui paraît saugrenue : "Franchement je ne comprends pas ! L’agent de police devait être de mauvaise humeur. Ce qui est certain, c’est qu’il n’existe pas un article du Code de la route qui empêche les gens d’attacher leur vélo à un poteau. Et parler de dégradation du mobilier urbain, c’est vraiment une histoire tirée par les cheveux."

Interdiction de se garer sur la chaussée

Cependant, le Code de la route interdit de stationner sa bicyclette sur la chaussée, à savoir la partie de la voie publique aménagée pour la circulation des véhicules. Nous ne pouvons pas garer un vélo sur la route, sauf aux endroits signalés, toujours dans l’esprit de ne pas gêner ou de ne pas rendre dangereux la circulation des autres usagers de la route.

Tout ce que nous demandons, c’est de laisser le passage libre pour les piétons

Dans un second temps, nous avons également contacté Ilse Van de Keere, la porte-parole de la zone de police Bruxelles-capitale/Ixelles. Toute aussi étonnée par l’histoire vécue par le cycliste bruxellois, elle prend la roue du Code de la route tout en ajoutant que : "La seule chose que nous demandons, c’est d’utiliser tout ce qui est prévu comme infrastructure pour garer son vélo. Mais effectivement, ce n’est pas toujours possible. Tout ce que nous demandons, c’est de laisser le passage libre pour les piétons. Donc, il n’est pas interdit d’attacher un vélo à un poteau. C’est aussi simple que cela. "

Autant dire que pour ne pas recevoir une amende pour un stationnement illicite, il s’agit pour les cyclistes de naturellement faire preuve de bon sens et donc de civisme en ne gênant pas la circulation des autres usagers de la route.

Sur le même sujet

01 juin 2022 à 08:20
4 min
22 mai 2022 à 15:39
2 min

Articles recommandés pour vous