RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Bruxelles

Un gros grappin pour démonter la statue d'un général colonial ce matin à Ixelles

La statue du général Storms démontée à Ixelles

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

30 juin 2022 à 09:15Temps de lecture1 min
Par Belga avec Barbara Boulet

La statue du lieutenant-général Emile Storms, l'un des Belges chargés par le roi Léopold II de coloniser le Congo au XIXe siècle, a été démontée jeudi matin à l'aide d'un grappin et d'une grue à Ixelles. 

Le retrait de la statue était un souhait du bourgmestre d'Ixelles, Christos Doulkeridis, depuis sa prise de fonction en 2018. Le débat s'était encore intensifié avec le mouvement Black Live Matters, lorsque le monument avait été plusieurs fois vandalisé par des militants de la décolonisation de l'espace public.

RTBF

"Ce serait une erreur de tout déboulonner, mais ce serait aussi une erreur de ne rien déboulonner", a commenté le bourgmestre Ecolo, qui souligne la différence entre Storms et le roi Léopold II, également statufié sur le territoire de sa commune. "Ici, on retire le buste d'une personnalité sulfureuse qui n'est connue que parce qu'elle a été particulièrement barbare, qui a coupé des têtes. Elle n'a plus sa place sur le piédestal sur lequel elle avait été mise. Nous sommes responsables du récit que nous souhaitons valoriser et proposer aux générations à venir. Aujourd'hui, en ce jour symbolique du 62e anniversaire de l'indépendance du Congo, la Belgique est prête à regarder son passé avec lucidité, ce qui s'est traduit par les récents discours du roi Philippe et du Premier ministre".

RTBF

"C'est un acte important. Cela prouve que les autorités publiques sont à l'écoute", explique Aliou Baldé du collectif Mémoire coloniale. "Pour nous, c'est l'aboutissement d'une bataille. Mais pas encore de la guerre décoloniale qui, elle, continuera".

Les Musées Royaux des Beaux-Arts et le Musée d'Ixelles se sont proposés pour accueillir la statue, afin de la replacer dans son contexte historique. Dans l'attente d'une décision, elle sera mise en dépôt par la commune.

Aliou Baldé, du collectif mémoire coloniale
Aliou Baldé, du collectif mémoire coloniale RTBF

Sur le même sujet

Après son buste à Ixelles, le Général Storms conservera-t-il sa rue à Florennes ?

Regions

Anderlecht : le monument d’Egide Rombaux va être démonté "la mort dans l’âme"'

Regions

Articles recommandés pour vous