Belgique

Un "hackathon" de la police judiciaire fédérale permet l'arrestation d'un fugitif

© Belgaimage

31 mars 2022 à 10:34Temps de lecture1 min
Par RTBF INFO avec Belga

Un "hackaton", événement réunissant des spécialistes de divers services de police et de sécurité, a été organisé mercredi à Bruxelles par la police judiciaire fédérale afin de recueillir des informations sur 40 criminels en fuite grâce à l'exploitation de sources ouvertes, accessibles publiquement sur internet. Cette journée de collaboration a mené à une arrestation et a permis de récolter de précieuses informations sur d'autres fugitifs.

Divers spécialistes de la police fédérale et de la police locale, de la Sûreté de l'État (VSSE), du Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS) et des Douanes ont participé à ce premier "FAST (Fugitive Active Search Team) hackaton".

Une arrestation

Ils ont été répartis en équipes mixtes et ont essayé de localiser les personnes recherchées ou de recueillir d'autres informations à leur sujet. En plus d'aboutir à l'arrestation d'un criminel, les données récoltées ont permis de découvrir les alias de plusieurs fugitifs ainsi que le pays, la région ou même l'adresse exacte du lieu où ils se cachent.

Sur le terrain, plusieurs équipes opérationnelles du FAST et d'autres unités des polices fédérale et locale se tenaient prêtes à intervenir afin de vérifier les informations collectées. La Justice était également présente au centre de commandement mis en place pour l'occasion. Chacun des cinq parquets généraux et le parquet fédéral avaient dépêché un magistrat sur les lieux afin d'ordonner des actes d'enquête et des arrestations.

Nous organiserons ce type de projet beaucoup plus souvent à l'avenir

"C'est la première fois que les services de sécurité recouraient à des solutions innovantes comme celle-ci", souligne le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne.

"La dynamique de groupe était extraordinaire et a abouti à d'excellents résultats. Cela montre qu'une collaboration étroite entre tous les services est la base d'un travail d'enquête efficace et décisif. Nous organiserons ce type de projet beaucoup plus souvent à l'avenir."

Sur le même sujet

La police judiciaire fédérale manque de moyens : "On ne demande pas la lune", lance Frédéric Van Leeuw

Justice

La PJ fédérale en "situation catastrophique" : le monde judiciaire alerte les parlementaires

Justice

Articles recommandés pour vous