RTBFPasser au contenu
Rechercher

C'est vous qui le dites

Un hommage national est-il une étape importante avant de reprendre une vie " normale " ?

Une association veut un hommage national aux personnes décédées pendant la pandémie. " Vivre son deuil " est une asbl qui accompagne les personnes touchées par un deuil. La coordinatrice de l’équipe s’étonne qu’aucun hommage national n’ait été rendu en Belgique contrairement à d’autres pays. Sur le site rtbf.be elle explique qu’on ne peut pas redémarrer sans marquer un temps d’arrêt symbolique, que c’est important pour les familles endeuillées qui se sentent ignorées.

Un hommage national est une étape importante avant de reprendre une vie " normale " ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

Marco VDM – Getty Images

"Une journée pour marquer le coup"

Luc, un auditeur originaire de Charleroi, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Il faut rendre hommage à toutes ces personnes qui sont décédées et en particulier pour soutenir les familles qui n’ont pas pu faire leur deuil correctement. Un ami d’enfance est décédé et ça a été très pénible pour moi. On a besoin d’une journée qui marque le coup pour les familles qui n’ont pas pu dire au revoir aux défunts ou les revoir une dernière fois. De plus, un soutien national ne serait pas de refus, tout en rendant hommage aussi aux personnes qui ont continué à travailler pendant la crise sanitaire."

Vicki Smith – Getty Images

"Si on rend hommage aux victimes du Covid, il va falloir rendre hommage à tout le monde"

Du côté de Liège, Jean-François n’est pas du même avis : "Je ne suis pas partant pour tous ces hommages, et quand je regarde les chiffres de la santé en Belgique, on a chaque jour environ 160 décès de maladies cardiovasculaires et du cancer. Alors si rend hommage aux victimes du Covid, il va falloir rendre hommage à tout le monde, tout le temps, … Tout le monde sait que la mort est un événement important, mais il arrive, c’est comme ça."

SDI Productions – Getty Images

"Ça pourrait aider ceux qui ont perdu un proche"

Le débat se termine à Gembloux, dans la province de Namur, avec Manu : "Cela pourrait être une étape importante pour les personnes qui ont perdu un proche, que ce soit à cause du Covid ou non, pendant la période du confinement. Dans le processus de deuil, l’accompagnement du défunt est primordial, nous avons besoin d’une journée hors du temps entièrement dédiée à la personne disparue."

Il faut organiser une journée qui leur est dédiée qui pourrait permettre aux proches de conscientiser la perte

"Le deuil se fait difficilement, on a l’impression que la personne n’est pas vraiment partie, car on n’a pas eu de journée pour lui dire au revoir, alors pourquoi pas faire cet hommage ? La pandémie n’est pas derrière nous, mais ça n’empêche pas de choisir une date, quitte à la répéter plusieurs fois. Ça pourrait aider ceux qui ont perdu un proche."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

Un couple homosexuel raconte son parcours du combattant pour devenir papas

C'est vous qui le dites

Ludwig, à propos de la hausse des consultations chez les psychiatres à l’idée de retrouver une vie normale : "J’ai besoin de rester enfermer chez moi"

C'est vous qui le dites

Articles recommandés pour vous