Regions Namur

Un jeune de quinze ans tabassé à Namur : le parquet requiert jusqu’à dix ans de prison contre les agresseurs

La victime avait reçu une cinquantaine de coups sur tout le corps.
11 août 2022 à 13:26Temps de lecture1 min
Par Hugues Van Peel, avec Belga

Le parquet de Namur a requis des peines de dix, huit et sept ans de prison contre trois jeunes adultes poursuivis pour extorsion et coups et blessures.

Les faits remontent au 11 octobre 2021 : les trois prévenus, accompagnés de deux mineurs, avaient violemment agressé un jeune de quinze ans à la citadelle de Namur. Ils lui avaient porté une cinquantaine de coups après lui avoir dérobé son smartphone. La scène avait été filmée et diffusée ensuite sur les réseaux sociaux.

Le premier agresseur a reconnu les faits. Le deuxième admet avoir été présent mais affirme avoir voulu séparer l’auteur principal et la victime, il dit regretter de ne pas avoir mis fin au déferlement de violence. Enfin, le dernier prévenu a déclaré n’être arrivé sur place qu’après l’agression.

La victime en incapacité

L’avocat du premier prévenu a plaidé l’acquittement pour l’extorsion et demandé une peine de probation autonome pour les coups et blessures. Le conseil du deuxième prévenu (qui risque sept ans de prison) a demandé l’acquittement pour les deux préventions. Enfin, l’avocat du troisième individu (celui qui pourrait écoper de huit ans) a plaidé pour une peine assortie d’un sursis pour ce qui excède la détention préventive.

Quant aux parents de la jeune victime, ils réclament 1500 euros à titre provisionnel et demandent la réalisation d’une expertise, leur fils souffrant d’une incapacité de plus de quatre mois.

Le jugement sera rendu le 5 septembre.

Sur le même sujet

Namur : la 37e édition du salon Valériane placée sous le signe de la transition écologique

Regions

Namur : un adolescent violemment agressé suite à une relation amoureuse, quatre suspects interpellés

Regions

Articles recommandés pour vous