Belgique

Un jeune souffrant de troubles psychiques en détention, faute de place en centre adéquat

© Getty Images

13 avr. 2022 à 09:15Temps de lecture2 min
Par Belga

Un jeune flamand de 16 ans souffrant de trouble du déficit de l'attention (TDAH), d'autisme et de comportement oppositionnel avec provocation (IMPA) a séjourné en centre de détention faute de place en centre communautaire adéquat, ont rapporté mercredi les quotidiens Gazet van Antwerpen et De Standaard. Selon Bruno Vanobbergen, directeur de la Vlaams Agentschap Opgroeien (une coupole flamande regroupant différents départements en matière d'aide à la jeunesse), une place d'hébergement d'urgence a été proposée à l'adolescent, mais le juge de la jeunesse a refusé.

Une place d'urgence proposée, mais refusée par le juge

Le jeune homme n'a pas commis de délit, mais étant donné sa situation familiale difficile, le juge de la jeunesse a décidé qu'il devait être accueilli dans une institution communautaire, sous haute surveillance. Cependant, faute de place, l'adolescent a dû être placé dans une cellule, a expliqué le magistrat de presse, Luk Versteylen, mercredi dans De Standaard et Gazet van Antwerpen.

Il pointe du doigt la responsabilité de l'"Agentschap Opgroeien". Elle disposait d'une place dans une institution, mais a refusé de l'offrir "en raison de son règlement intérieur", précise-t-il. Les institutions communautaires n'ont plus de places disponibles dans la région d'Anvers. Les places d'urgence disponibles ne peuvent être attribuées qu'à des jeunes ayant commis un délit, selon Me Versteylen.

Le directeur général de l'agence, Bruno Vanobbergen, réfute cette affirmation. Selon lui, il n'y avait effectivement plus de place dans une institution communautaire, mais l'agence pour l'enfance a proposé un accueil temporaire d'urgence au jeune homme, d'après lui. Le tribunal de la jeunesse l'a cependant refusé, selon M. Vanobbergen mercredi dans l'émission matinale de Radio 1.

Toujours en recherche d'un endroit approprié

M. Vanobbergen cite un nouveau décret flamand qui réserve les places au sein des institutions communautaires aux jeunes ayant commis un délit. Il n'est plus question que les jeunes issus de situations familiales difficiles soient accueillis dans ces institutions, selon lui. Le décret n'entrera en vigueur qu'en septembre, mais l'agence se trouve actuellement dans une phase de transition, selon M. Vanobbergen. 150 places dans des "logements sûrs" sont prévues dans les structures d'accueil existantes, dont 120 devraient être disponibles d'ici septembre. 

Entre-temps, l'agence flamande continue à chercher un endroit approprié pour l'adolescent, souligne M. Vanobbergen.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous